Emploi / Formation

L’aide à l’embauche de jeunes dans les TPE est relancée

Mots clés : Monde du Travail - PME

Un décret du 7 février 2012 réactive l’aide temporaire accordée aux très petites entreprises pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans.

Nouveau coup de pouce pour relancer l’emploi des jeunes. Un décret du 7 février 2012 réactive l’aide temporaire au recrutement d’un salarié de moins de 26 ans pour les entreprises de moins de 10 salariés. Cette mesure s’applique aux embauches, en CDI ou en CDD d’au moins un mois, réalisées entre le 18 janvier et le 17 juillet 2012. D’un montant maximum de 195 euros pour une embauche à temps plein au Smic, cette aide est ensuite dégressive jusqu’à 1,6 Smic.

Le décret pose plusieurs conditions : ne pas avoir procédé, dans les six mois précédant l’embauche, à un licenciement économique sur le poste pourvu par le recrutement, et ne pas avoir rompu un contrat de travail avec le même salarié lorsque la rupture est intervenue après le 18 janvier 2012. L’entreprise doit, en outre, être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement de cotisations sociales ou, à défaut, respecter un plan d’apurement. Attention, le bénéfice de cette aide ne peut, par ailleurs, se cumuler avec l’aide accordée en cas d’embauche supplémentaire d’un jeune de moins de 26 ans en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Pour rappel, cette dernière est prolongée jusqu’à fin juin 2012.

Pour bénéficier du dispositif, l’employeur doit s’adresser à Pôle emploi dans les trois mois du recrutement du jeune. L’aide lui sera versée pendant un an.

 

Consulter le décret

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X