En direct

L’agglomération et la Ville s’accordent sur les projets prioritaires

ANNE-SOPHIE PEDEGERT |  le 12/12/2014  |  Collectivités localesHaute-VienneFrance entièreEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Haute-Vienne
France entière
Etat
Valider
Limoges -

Limoges (141 000 habitants, Haute-Vienne), commune dirigée par la gauche depuis plus de 100 ans, a basculé à droite au printemps dernier avec l’élection du nouveau maire UMP, Emile-Roger Lombertie. La communauté d’agglomération Limoges Métropole (19 communes, 207 581 habitants) est, de son côté, restée à gauche avec l’élection à la présidence de Gérard Vandenbroucke, ancien maire PS de Saint-Just-le-Martel et nouveau président de la région Limousin.

Compromis trouvé

La cohabitation se déroule, jusqu’à présent, de façon plutôt consensuelle. Exemple avec le projet de restructuration du quartier des Casseaux, présenté par l’ancienne municipalité et revu à la baisse. « Le maire de Limoges a trouvé que le projet était trop coûteux, confie Gérard Vandenbroucke. Il n’a pas forcément tort. Nous allons le revoir. Il s’agissait au départ de réaménager tout un quartier. Au final, ce sera un aménagement d’entrée de ville. Le projet devrait sortir d’ici à deux ans. » Pour l’heure, la seule pierre d’achoppement concerne la Seli (Société d’équipement du Limousin), actuellement présidée par le centriste Pierre Coinaud, colistier, 5e vice-président de la nouvelle municipalité. Gérard Vandenbroucke estime que la Seli devrait être présidée par un représentant de Limoges Métropole. Pour le reste, le nouveau maire souhaite notamment accélérer la rénovation des façades et des logements en centre-ville. « Nous voulons faire de Limoges une ville durable. Nous allons faire la chasse au gaspi. Cela va générer de l’activité pour nos entreprises. Il faut que Limoges passe du XIXe au XXIe siècle… », confie-t-il. Il souhaite aussi revoir la politique de logements sociaux. « Aujourd’hui 10 % des logements sociaux sont vides. Nous allons donc démolir et reconstruire, avec deux idées : faire des petites structures, plus économes en énergie. »

75 millions investis

Limoges Métropole aura investi cette année 75 millions d’euros, tous budgets confondus (70 millions en 2013). Afin de débuter de nouveaux travaux de voirie sans attendre le vote du budget 2015, l’agglomération a choisi de modifier son budget principal par une augmentation de 4 millions d’euros. En 2015, elle poursuivra ses efforts pour la deuxième tranche des travaux de la voie de liaison nord, le franchissement sous l’A20, le vélodrome de Bonnac-la-Côte, et achèvera le centre aquatique inauguré au printemps.

PHOTO - 824696.BR.jpg
PHOTO - 824696.BR.jpg - © Thomas JOUHANNAUD

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur