En direct

L'agence Obras reste arrimée à la rive sud de la Loire

Marie-Douce Albert |  le 31/08/2018  |  Collectivités localesLoireLoire-Atlantique

Nantes -

Après avoir mené une étude sur le site pendant sept ans, l'architecte et urbaniste Frédéric Bonnet (agence Obras) a remporté mi-juillet la consultation lancée par Nantes Métropole Aménagement pour la maîtrise d'œuvre urbaine de la zone Pirmil-les Isles, située sur les communes de Nantes et Rezé (Loire-Atlantique). Le Grand Prix de l'urbanisme 2014 va maintenant affiner puis diriger le projet de mutation de ce territoire qui s'étire d'est en ouest, bordé par le fleuve au nord et une route départementale à haute fréquentation au sud. Pour cela, il pourra compter sur le bureau d'études Artelia, qui l'accompagne depuis le début des études pour les questions hydrauliques, sur l'agence D'ici là (paysagistes), sur Burgeap et Ginger CEBTP pour les études des sols, Biotec pour la renaturation, Elioth et Raphaël Ménard pour les aspects liés à l'économie circulaire, et sur RR & A pour la mobilité.

Le périmètre de la concession est de 150 ha, mais la ZAC récemment créée comprend deux sous-secteurs dont les surfaces à aménager sont respectivement de 12 ha pour Pirmil, à l'est, et de 28 ha pour la Basse-Ile, à l'ouest. Cette dernière comprend le site des anciens abattoirs où la zone d'art et de culture Transfert s'est installée pour cinq ans, le temps que naisse le projet urbain.

Celui-ci vise notamment à créer de nouveaux quartiers (3 300 logements), à redonner de la qualité urbaine à la zone commerciale Atout Sud, et à accompagner l'arrivée d'une ligne de tramway. Un grand parc inondable longeant le fleuve sera créé, qui offrira un paysage à une autre opération phare de la métropole, située juste en face : l'île de Nantes. « Techniquement, nous sommes sur un dossier de renaturation, note Frédéric Bonnet, même s'il faut être conscient qu'on ne reviendra jamais à l'état idéal de la prairie initiale. »

Jardins tests. Le projet à venir dépendra beaucoup de la nature des sols, et de leur degré de pollution. « Nous avons proposé que soient mis en place des jardins tests sur des fonciers déjà disponibles, en particulier sur les terres affaiblies des anciens abattoirs », précise Sylvanie Grée, paysagiste de D'ici là.

Le projet se veut aussi ambitieux en matière d'économie circulaire, et un groupe de travail sera monté avec le CSTB dès septembre pour développer ce sujet dans la réalisation des bâtiments. « La programmation est établie dans ses grandes lignes, il nous faut maintenant la détailler », explique Frédéric Bonnet. L'équipe de maîtrise d'œuvre sera en mesure de livrer son plan-guide à l'automne 2019 et, hormis quelques opérations ponctuelles qui commenceront plus tôt, le chantier devrait débuter en 2020.

PHOTO - 14701_885021_k2_k1_2077575.jpg
PHOTO - 14701_885021_k2_k1_2077575.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur