En direct

L’agence nantaise In Situ veut remettre l’architecture au cœur du politique
Pierrick Beillevaire (à droite) et la nouvelle équipe de l’agence In Situ. - © © Jean-Dominique Billaud/Nautilus

L’agence nantaise In Situ veut remettre l’architecture au cœur du politique

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 14/12/2017  |  ArchitectureCultureBâtimentLoire-AtlantiqueGros œuvre

Dans sa galerie d’art et d’échanges «Le Rez de Chaussée», l’agence d’architecture In Situ présente une exposition décalée de ses projets. Une occasion pour son fondateur Pierrick Beillevaire et son équipe de dévoiler les nouvelles pistes de travail et de réflexion de l’agence.

C’est ce jeudi 14 décembre, à partir de 19h30, que l’on pourra découvrir le contenu de cette «Exposition des conversations» où la quinzaine de salariés de l’agence joueront les principaux rôles. Les curieux feraient bien d’y accourir car l’on ne sait pas pour combien de temps cette exposition sera visible. Une séance de rattrapage devrait être possible puisque l’agence promet un «finissage» à une date encore indéterminée.

Mille et une façons de faire l'architecture

Cette façon quelque peu déstabilisante de se présenter illustre bien la nouvelle ligne éditoriale de l’agence, désormais clarifiée depuis le départ de François Lannou, associé historique, parti fonder sa propre agence, Mille Architectes et Urbanistes. «Nous nous étions distanciés depuis environ quatre ans sur la façon d’exercer nos missions, explique Pierrick Beillevaire. Pour ma part, je pense que l’architecture comme objet ne suffit plus. Il faut intervenir de façon plurielle en accordant l’architecture, la culture et l’urbanisme». La base-line «Architecture & environement» qui accompagnait le nom d’In Situ sera donc remplacée par «Architecture, cultures et ville», désormais les trois axes de réflexion de l’agence.

Retour à la «Polis»

«Nous nous positionnons comme architectes de l’engagement, du politique au sens grec de la Polis, la cité» assure Pierrick Beillevaire. L’engagement c’est une seconde nature pour cet architecte qui défend les valeurs culturelles de l’architecture à travers l’Ardepa, le réseau de maisons d’architecture ou encore au sein des Urbanautes associés, une jeune association qui œuvre à la création d’un festival de cinéma, à Nantes, autour du thème de la ville. L’agence se positionne clairement comme un diffuseur de toutes les cultures à travers notamment une galerie d’art, mais également une toute nouvelle maison d’édition «Les passeurs d’initialités» et sa collection «Fragment(s) de Ville(s)» dont la première publication a présenté, sous la plume de Pierrick Beillevaire et Solen Jaouen, architecte et philosophe, les méthodes de conception urbaine mises en œuvre par l’agence.

S’ouvrir aux métiers de la ville

Le positionnement de l’agence comme cœur d’un écosystème culturel devrait s’élargir à l’ensemble des métiers de la ville. Dans un premier temps, In Situ va ouvrir, au sein de l’agence, des espaces de co-working . Dans un second temps, elle entend profiter du projet de reconstruction de la Halle de la Madeleine voisine et détruite il y a un an par un incendie pour en faire un «lieu de réflexion sur la ville» où travailleraient côte à côte tous les métiers intervenants dans la fabrication de la ville, des architectes ou paysagiste aux juristes et fiscalistes.

Evoluer pour plus «d’agilité»

«Les sociétés d’architecture doivent évoluer» estime Pierrick Beillevaire. Pour l’heure, rien n’est acté pour In Situ mais la réflexion est lancée. A l’image de ses travaux sur les projets de Doulon-Gohards ou des Marsauderies fondés sur une mise en valeur des ressources du collectif, on imagine aisément une structure ouverte, «invitante» et «plus agile». Avec comme socle, l’esprit de la loi sur de 1977 qui affirme que «l’architecture est une expression de la culture» et que le rôle de l’architecte est «d’intérêt public».

Plus d'informations sur «Le Rez de Chaussée».

Commentaires

L’agence nantaise In Situ veut remettre l’architecture au cœur du politique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur