En direct

L'activité portuaire observée de près pour en limiter l'impact
- © ADOBE STOCK

L'activité portuaire observée de près pour en limiter l'impact

Caroline Garcia |  le 30/11/2018  |  Alpes-MaritimesCapteursPollution

La pollution de l'air et sonore est mesurée par des capteurs mobiles sur les quais du port de Nice (Alpes-Maritimes). Des données qui vont aider à mieux piloter l'activité des navires.

Sur les quais du port de Nice (Alpes-Maritimes), six microcapteurs se déplacent pour mesurer la pollution de l'air et sonore. Ces observations, effectuées quasiment en temps réel, sont plus fines que celles de la station de captage des polluants atmosphériques installés par l'association AtmoSud (ex - Air Paca). « Il s'agit de proto types de capteurs de classe 2, moins performants, mais moins chers et plus mobiles que les outils habituels », indique Arnaud Bonnin, responsable du service « environnement » de la métropole Nice Côte d'Azur.

Cette technologie encore en test permet de mailler l'enceinte portuaire et le quartier qui entoure cette infrastructure encaissée entre deux collines, aux portes de la ville, bordée d'immeubles d'habitation. Le traitement des données et leur modélisation aideront à comprendre les effets de l'activité portuaire sur la qualité de l'air et le confort sonore des riverains.

Outil d'aide à la décision

Pour y parvenir, un hyperviseur de données est en cours de développement. Grâce à cette plateforme de virtualisation, des courbes de pollution seront établies qui révéleront de façon assez fine quel mouvement sur le port ou quel navire affecte plus particulièrement l'environnement proche. Il s'agira d'un outil d'aide à la décision pour la gestion du port. « Stationner un navire dans un sens ou dans un autre peut modifier les données environnementales, sans gêner le transporteur, précise Arnaud Cristini, chef de la division “air, bruit et monitoring urbain” de la métropole. Au cas par cas, en fonction des mesures, le gestionnaire du port pourra ouvrir le dialogue avec le capitaine d'un navire pour lui proposer d'adapter certaines de ses pratiques de façon à améliorer son empreinte sur le port. » Mis en place en juin 2017, le dispositif demeure expérimental : la fiabilité des micro capteurs ne permet pas encore de s'appuyer sur leurs mesures pour lancer des alertes, par exemple. « Nous [en] améliorons la précision en comparant les données recueillies avec celles de la cabine réglementaire, gérée par AtmoSud », indique Arnaud Cristini.

Chaque capteur coûte 1 000 à 2 000 euros, contre environ 10 000 euros pour une cabine réglementaire. En plus des six machines disposées sur le port, des véhicules de la métropole, également équipés de ce matériel de mesure, peuvent compléter de façon ponctuelle le système de mesure.


« Savoir s'ils sont véritablement exposés aux pollutions rassure les riverains. » ARNAUD CRISTINI, chef de la division « air, bruit et monitoring urbain » de la métropole de Nice

Ce dispositif de surveillance résulte du projet de coopération européenne Mermaid, initié en 2005 par la chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur, qui exploite le port. Plusieurs ports urbains méditerranéens ont dans ce cadre étudié les pratiques de surveillance de l'impact environnemental de leur activité.

Panaches de fumée

Dans un port comme celui de Nice, où l'activité demeure modeste comparée à celle des équipements français plus importants, aucun dépassement des seuils d'alerte à la pollution n'est constaté. Mais ces mesures sont un support pour le dialogue avec les riverains : certains d'entre eux, qui vivent au-dessus des quais, se plaignent des nuisances causées par les navires. Ils ont été invités à participer en décembre 2017 à la première commission locale de la proximité et de l'environnement du port de Nice. « Les Niçois voient parfois des panaches de fumée s'échapper des navires, rapporte Arnaud Cristini. Savoir s'ils sont véritablement exposés aux pollutions et, le cas échéant, dans quelle mesure, les rassure. » La métropole Nice Côte d'Azur souhaite en outre utiliser ces campagnes de mesures pour fixer ses propres objectifs environnementaux, sous les seuils définis au niveau européen.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur