En direct

L’activité dans le secteur des travaux publics devrait reculer de 4 % en 2014

 N. M. |  le 22/11/2013  |  Collectivités localesYvelinesTravaux sans tranchée

RÉGION -

Sans surprise, l’année 2014 s’annonce difficile dans les travaux publics franciliens. L’activité devrait baisser de 4 % l’an prochain, « mettant en péril près de 2 000 emplois directs et 820 emplois indirects », selon José Ramos, président de la Fédération régionale des travaux publics (FRTP) d’Ile-de-France.

En cause, le recul des investissements des communes et intercommunalités (- 10 %) et des départements (- 5 %). Une reprise n’est pas attendue avant septembre 2015 et le début des travaux du Grand Paris Express (dévoiements des réseaux). « Il faudra occuper nos salariés pendant cette période et compenser par des marchés privés, sachant que le contexte économique n’est pas porteur », poursuit José Ramos. Entre 2008 et 2012, l’activité a diminué en moyenne de 2,1 % par an et la rentabilité a chuté de moitié, passant de 3,7 % à 1,4 %. Malgré l’embellie de 2013 - le chiffre d’affaires devrait finalement progresser de 2,5 % (1) -, le secteur s’enfonce dans la crise. « Désormais, ce sont des entreprises employant entre 50 et 100 salariés qui rencontrent des difficultés », déplore José Ramos.

Ecotaxe

Dans ce contexte, la suspension de l’écotaxe « ne constitue pas une bonne nouvelle » : l’Agence de financement des infrastructures terrestres (Afit) doit contribuer à hauteur d’un milliard d’euros d’ici à 2017 à la modernisation et à l’extension du réseau de transport en commun francilien. « D’un autre côté, nous sommes aussi des transporteurs de matériaux. Ce que nous demandons, c’est une facturation de l’écotaxe au client final. Des réflexions ont été engagées au niveau national sur ce point-là », poursuit le président de la FRTP. A noter qu’en Ile-de-France, le taux de majoration devrait s’élever à 7 % en 2014, contre une moyenne interrégionale de 4,8 %. Pour tenir ce point de conjoncture, la FRTP avait choisi le chantier du tunnel du tramway T 6 à Viroflay (Yvelines), actuellement seul chantier de travaux souterrains en Ile-de-France et qui, souligne José Ramos, « démontre la capacité de la profession à innover ».

Commentaires

L’activité dans le secteur des travaux publics devrait reculer de 4 % en 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur