En direct

L'action Vinci profite de rumeurs sur le rachat du groupe

Defawe Philippe |  le 30/10/2007  |  InternationalMaison individuelleImmobilierLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Entreprises
Maison individuelle
Immobilier
Logement
Valider

Mardi, l'action du groupe de BTP est montée, pour le deuxième jour consécutif, soutenue par de nouvelles rumeurs d'un éventuel rachat du groupe, suite à des informations de presse évoquant une montée au capital des hommes d'affaires François Pinault et Romain Zaleski.

A 12h50, Vinci prenait 3,49% à 56,30 euros, affichant la plus forte hausse du service à règlement différé, dans un marché parisien en baisse de 0,54%. Le titre avait déjà clôturé lundi en hausse de 2,6% après des rumeurs de marché selon lesquelles l'homme d'affaires franco-polonais Romain Zaleski aurait fait passer sa participation de 2% à 3% dans le capital du groupe de BTP français, et que François Pinault aurait porté la sienne à 15%.

Selon ces spéculations, M. Pinault, qui détient 4,92% du capital de Vinci à travers Artémis, la holding de sa famille, serait par ailleurs prêt à s'allier au numéro un mondial de l'acier ArcelorMittal pour lancer une offre sur Vinci à 70 euros par action.
Les rumeurs ont semblé prendre un peu d'épaisseur lorsque le Financial Times en a fait état mardi, ont souligné des courtiers.
"C'est un peu difficile d'imaginer ce que viendraient faire Pinault et ArcelorMittal dans le capital de Vinci", a commenté un vendeur d'actions.
"Le groupe a beaucoup d'attraits mais pas forcément en termes de synergies", a-t-il ajouté.

Dans une note à ses clients, la maison de courtage BNP Paribas se montrait un peu moins sceptique, remarquant que "Vinci reste le seul acteur dans le secteur de la concession/construction avec un flottant supérieur à 80% et pas d'actionnaire de contrôle".
"Cela, ajouté au fait que les partenariats publics privés (PPP) offrent de belles perspectives, font de Vinci une proie intéressante", ajoutent les analystes.
Interrogé par l'AFP, Vinci confirme avoir entendu ces rumeurs mais ne les commente pas.
De telles rumeurs avaient déjà fait grimper l'action de Vinci en mars dernier.
Le PDG d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, avait alors affirmé qu'il n'était pas en discussion avec François Pinault pour monter ensemble au capital du groupe de BTP.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur