En direct

« L’accédant, acteur de son cadre de vie »

Propos recueillis par Jean-Marie Constans |  le 10/01/2014  |  Collectivités localesFrance entièreArdèche

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
France entière
Ardèche
Valider
Midi-Pyrénées -

L’association toulousaine Actions, Etudes et Recherches sur l’architecture, l’habitat et la ville (Aera) accompagne plusieurs projets d’habitat participatif en France, dont ceux portés par le groupe HLM Les Chalets.

Quel est votre rôle aux côtés des Chalets ?

Nous assurons une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de l’opérateur, mais également auprès des accédants, par l’animation du processus de programmation participative et l’accompagnement individualisé des ménages. Cette fonction de médiation entre les accédants puis entre ceux-ci et les professionnels opérateurs et architectes est indispensable pour mener à bien une telle opération. Au-delà de notre partenariat avec Les Chalets, nous intervenons au plan national, sur divers projets du même type, entre autres en Ardèche, en Aquitaine et en Languedoc-Roussillon…

Quel est l’intérêt de ce mode d’accession à la propriété ?

Le premier point, essentiel, relève de la « philosophie » d’une telle démarche : faire en sorte que l’accédant soit acteur de son habitat et de son cadre de vie et se l’approprie. Ceci rejoint les engagements de l’Aera pour un développement social durable et un véritable renouvellement urbain. Parmi les différents modes d’accession, nous travaillons à développer la SCI APP (société civile immobilière d’accession progressive à la propriété) qui permet une accession à un coût très réduit grâce à la mobilisation des aides de l’Etat et la mutualisation de l’effort des accédants. Mais nous sommes confrontés, pour sa mise en œuvre, à un problème d’ordre réglementaire qui compromet le volet social de l’ensemble de ces opérations participatives.

Quel est-il ?

Il existe une contradiction entre l’esprit et la lettre de la loi et certains articles du décret d’application qui rend cette loi aujourd’hui inapplicable. Nous avons mis au point les solutions et sommes en discussion avec le ministère qui soutient ce dispositif, mais sommes confrontés à un véritable blocage administratif. Une situation paradoxale et absurde au regard de la très forte demande pour ce mode d’accession et les opérations actuellement engagées sur le terrain.

PHOTO - 767832.BR.jpg
PHOTO - 767832.BR.jpg - © Stéphane Gruet

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur