En direct

L'Académie d'architecture installe trois nouveaux membres associés
De g. à dr. : Mireille Grubert, Rémi Papillault et Constance Heim de Balsac - © © Carole Lenfant / JTP / Eric Piriou

L'Académie d'architecture installe trois nouveaux membres associés

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 23/07/2015  |  ArchitectureCultureFrance entière

Ce 23 juillet 2015, trois nouveaux membres associés étaient installés sous les lambris de l'hôtel de Chaulnes (Paris IVe), à l'Académie d'architecture…

La respectable Compagnie qu'est l'Académie d'architecture ne compte que 27 femmes - sur les 322 membres tous collèges confondus - de cette honorable société. C'est dire l'importance que prenait, ce soir de juillet, la séance d'installation de trois nouveaux membres associés, dont deux femmes : Mireille Grubert, Rémi Papillault et Constance Heim de Balsac.

Architecte et urbaniste générale de l’Etat, Mireille Grubert dirige, depuis 2003, l’Ecole de Chaillot (département éducation et formation de la Cité de l’architecture). Médaille de l’Académie d’architecture pour la formation (2011), elle poursuit et initie les coopérations de l’Ecole en Bulgarie, en Italie, en Grèce, au Maroc, en Chine et au Cambodge. Architecte des bâtiments de France (ABF) pendant une quinzaine d’années à Paris, dans le Tarn-et-Garonne et dans la Haute-Garonne, elle a été maître d’œuvre sur une trentaine de chantiers de bâtiments publics à caractère patrimonial. Elle a publié une vingtaine d’articles sur le patrimoine, ainsi que sur les politiques régionales et urbaines communautaires européennes. Membre de la commission du Vieux Paris, elle siège aussi à la commission nationale des secteurs sauvegardés et au conseil d’administration de la section française de l'Icomos.

Architecte DPLG, diplômé de l'Ecole de Chaillot, docteur de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), enseignant (école d'architecture de Toulouse) chercheur et Habilité à diriger des recherches (HDR); Rémi Papillault est architecte-conseil de l'Etat (ACE) et directeur de la collection "architectures" aux Presses universitaires du Mirail (Toulouse). Auteurs de nombreuses recherches sur la ville (Toulouse, Chandigarh, Jaïpur, Le Mirail, etc.), il est également commissaire d'expositions, architecte praticien, urbaniste et conférencier.

Constance Heim de Balsac est architecte DPLG. Elle travaille d'abord aux côtés de son père, Renaud Heim de Balsac, auprès de qui elle apprend la rigueur de la conception, l’exigence d’une exécution soignée et le goût du travail en équipe. Elle décide ensuite de privilégier la conception et la réalisation de projets pour les particuliers en s'attachant à préserver et mettre en valeur le patrimoine construit, en s'appuyant quand elles existent, sur les archives historiques et en conservant les éléments spatiaux ou de décoration d’origine. Soucieuse de maîtriser l'intégralité des missions qui lui sont confiées, elle revendique une architecture du "cousu-main" et se forme, depuis une dizaine d'années, à la calligraphie asiatique et à la peinture pour, dit-elle, "continuer d'apprendre à voir"…

Les trois récipiendaires, présentés par Marie Schweitzer, maître des Cérémonies de la soirée; ont été ensuite installés par le président de l'Académie d'architecture, Paul Quintrand, qui y a procédé - en vertu des pouvoirs qui lui avaient été conférés - sous les auspices de Charlotte Perriand (1903-1999), égérie éponyme de leur promotion.

Commentaires

L'Académie d'architecture installe trois nouveaux membres associés

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur