En direct

L’A63 bouclée avec sept mois d’avance

bertrand escolin |  le 10/01/2014  |  Collectivités localesSecond œuvreNormesEuropeGironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Second œuvre
Normes
Europe
Gironde
France entière
Immobilier
Réglementation
Valider
LANDES -

Le plus important chantier autoroutier de France vient de s’achever. Ouvrant les portes vers l’Espagne, les 104 km de l’ancienne RN10 ont été élargis et mis aux normes autoroutières.

«Nous venons de livrer avec sept mois d’avance un chantier majeur d’élargissement autoroutier, pointu dans son phasage et l’organisation des équipes et cela sans aucun accident à déplorer parmi nos équipes », explique avec fierté Patrice Dessiaume, directeur général d’Atlandes, concessionnaire exploitant de l’A63. « Les travaux ont été réalisés par le GIE A63 qui regroupe les trois spécialistes français des travaux d’élargissements routiers, Colas, Valérian (Spie) et Guintoli (NGE), et dont Colas était mandataire. » Au total, l’investissement global est de 1,1 milliard d’euros, dont 400 millions de rachat d’infrastructure à l’Etat et 500 millions d’euros de travaux réalisés par le GIE A63. Entre 1 000 et 1 500 personnes ont travaillé sur le chantier, qui a bénéficié de bonnes conditions météorologiques entre l’hiver 2011 et le printemps 2012.

Autre partenaire de poids, Egis, qui a apporté son expertise sur la gestion, l’exploitation, l’entretien et la surveillance de l’infrastructure, via une société ad hoc (Egis exploitation). Outre la mise à 2 x 3 voies de 104 km, entre Salles (Gironde) et Saint-Geours de Maremme (Landes), le chantier a consisté à créer deux barrières de péages, améliorer onze diffuseurs, reprendre quatre aires de services, réaménager huit aires de repos, créer 1 200 places de stationnement poids lourds et 15 km de protections acoustiques. La seule rectification du tracé a été réalisée à Labouheyre, avec notamment un pont franchissant la voie ferrée Bordeaux-Irun. D’importants travaux de rénovation lourde des structures de chaussées ont été effectués.

Une avance liée à l’organisation du chantier

Le financement entièrement privé de l’infrastructure est conforme à la réglementation européenne, avec la création d’une société concessionnaire, Atlandes, qui fait réaliser les travaux par un groupement d’entreprises, le GIE A63 puis son exploitation par Egis exploitation. Le tour de table est constitué par les constructeurs (Colas, Spie Batignolles, NGE et Egis) et des fonds d’investissements : EMI1 European Motorway Investments (une émanation du groupe HSBC) et le fonds hollandais DIF, qui apportent 20 % de l’investissement. Les 900 millions restants font l’objet d’un financement auprès de 12 banques et de la Banque européenne d’investissement.
Les mois d’avance sont largement liés à l’organisation du chantier : mise en commun de l’expertise des trois spécialistes français, découpage en lots de 33 km et autant de mini-chantiers de 7 km réalisés sur trois-quatre mois par des équipes mixtes venant des entreprises du GIE. Un vrai partage de compétence et d’expertise, qu’elle que soit l’entreprise d’origine, qui a permis d’optimiser le temps de chantier.
Un effort particulier a porté sur la mise aux normes environnementales : protection acoustique des riverains, récupération et traitement des eaux de la plate-forme autoroutière, conservation des zones humides et même création d’un ouvrage d’art spécifique de 1,2 km pour le passage de la grande faune.
Reste la dernière phase vers l’Espagne : ASF devrait bientôt lancer la dernière section de l’A63 entre Biarritz et Biriatou. Petite déception cependant, pour l’instant, le ministre des Transports n’a pas donné de date pour venir inaugurer la nouvelle autoroute.

PHOTO - 767831.BR.jpg
PHOTO - 767831.BR.jpg - © BALLOIDE PHOTO BAYONNE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur