En direct

Kroqi devient payant
La plateforme permet de stocker les données relatives à un projet de construction. - © © Kroqi

Kroqi devient payant

J.N. |  le 21/01/2021  |  BIMTraitement structuré de la donnéeFrance CSTBArtisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Numérique
BIM
Traitement structuré de la donnée
France
CSTB
Artisans
Valider

La plateforme d'échanges de données numériques de la construction, Kroqi, n'est plus gratuite. Désormais, il faut débourser 12 euros par mois et par utilisateur pour pouvoir stocker et partager un projet sur cette base de données. 

Lancé par le Plan de transition numérique pour le bâtiment en mars 2018, la plateforme d’échange de données Kroqi a pour ambition de permettre à toutes les entreprises de la filière construction, en particulier les TPE-PME de s’initier au numérique et au BIM.

Son accès était jusqu’à présent gratuit, justement pour éviter que l’argent constitue un frein à cette montée en compétence. Las, ce qui est depuis devenu « l’action N° 8 » du Plan BIM 2022, et qui consomme 50% du budget du Plan BIM avec 5 millions d’euros jusqu’en 2022, est devenu payant depuis la mi-janvier.

Utilisation de Kroqi comme une GED

Le tarif est désormais de 12 euros par mois et par utilisateur, mais « le Centre scientifique et technique du bâtiment qui opère Kroqi pour le compte du Plan assure une tarification avec discernement », estime Yves Laffoucrière.

Concrètement, cela signifie que cette déclinaison de la plateforme Wimi devient payant pour ceux qui l’utilisaient comme une Gestion électronique de document (GED) et reste en libre accès pour les professionnels qui veulent s’initier au BIM et travailler dans la limite de 10 utilisateurs et 10 Go de données.

Sur les 95 000 utilisateurs de Kroqi à la fin de l’année 2020, seuls 20 000 étaient considérés comme vraiment actifs. « Or, non seulement le stockage de données a un coût, mais nous devions aussi recentrer l’activité de la plateforme autour de son objectif d’origine qui est la montée en compétence des entreprises sur le BIM », rappelle le président du Plan BIM.

Rationaliser les usages

Ce changement a obligé les utilisateurs à rationaliser rapidement leur usage de la plateforme. C’est le cas notamment de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), comme le rappelle Cyrille Monsacré, BIM manager au sein du Service national d’ingénierie aéroportuaire : « Nous sommes des utilisateurs de Kroqi depuis la première heure et plus de la moitié de nos projets y sont hébergés. Avant que la prestation devienne payante, 180 personnes utilisaient un espace de travail pour échanger des données sur les chantiers et les études en cours. Depuis janvier, nous avons regroupé et dimensionné cet espace de travail pour 80 utilisateurs payants et les collaborateurs externes au service continuent d’avoir un accès gratuit à Kroqi, notamment à une visionneuse 3D qui permet de consulter nos maquettes. » S’il regrette un changement de tarification rapide, Cyrille Monsacré constate aussi la difficulté à trouver une alternative, les offres du marché étant difficilement comparables au vu des différences de prestations.

Initiation gratuite

« Si nous utilisions Kroqi comme un stockage externe de données, c’est aussi parce que la plateforme offrait peu de services complémentaires, poursuit-il. Depuis qu’elle est devenue payante, une appli mobile pour les chantiers a fait son apparition ». Espérons que de nouveaux services continueront à venir enrichir l’offre. "Ceux qui veulent s'initier au BIM avec Kroqi pourront toujours le faire gratuitement", assure de son côté Yves Laffoucrière.

Commentaires

Kroqi devient payant

Votre e-mail ne sera pas publié

bi

27/01/2021 13h:22

Il faut tout de même souligner que la start-up qui a développé kroqi a été lancée avec des capitaux publics et qu’ensuite on vient facturer le service à toutes les PME tout en continuant d’utiliser abusivement le logo de l'Etat Français sur leur site !.On est à la limite du détournement de fonds publics.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Date de parution : 02/2021

Voir

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil