Kingfisher cherche son directeur général et repense sa présence française

Kingfisher cherche son directeur général et repense sa présence française

Pierre Pichère |  le 20/03/2019  |  Résultats annuels GSBKingfisherCastorama

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Résultats annuels
GSB
Kingfisher
Castorama
Valider

Concomitamment à la présentation des résultats pour 2018, le groupe a annoncé le départ prochain de sa directrice générale Véronique Laury. Sur le marché français, le groupe entend se repositionner en centre-ville et en digital.

L’offre d’emploi a été officialisée mercredi 20 mars au matin. Le groupe britannique Kingfisher, présentant ses résultats financiers, a en effet annoncé le départ de sa directrice générale Véronique Laury, à une date qui reste à définir – l’objectif étant de trouver son successeur avant la dirigeante ne quitte le groupe. Ce départ fait suite à des résultats décevants pour Kingfisher. Sur l’exercice 2018-2019, le chiffre d’affaires diminue à périmètre constant de 1,6 %. Un résultat qui cache de grandes disparités entre enseignes. Si Screwfix au Royaume-Uni et Brico Dépôt en France se portent bien, Castorama continue sa traversée difficile, plombant les résultats du groupe, tout particulièrement dans l’Hexagone.

Fermeture de 15 Castorama

En effet, le CA France se replie de  3,4 % (3,7 % à périmètre comparable) par rapport au précédent exercice comptable, s’établissant à 4,47 Mds £ (5,19 Mds €). Castorama recule de 7,1 % (7,3 % à périmètre comparable), tandis que Brico Dépôt affiche une légère progression (+1,4 %, mais seulement + 0,4 % à périmètre comparable). La direction du groupe souligne l’effet négatif des mouvements sociaux sur l’activité, mais ils ne suffisent évidemment pas à expliquer les difficultés rencontrées en France. Kingfisher a annoncé la poursuite des efforts pour redresser son enseigne-phare en France, Castorama : maintien de la stratégie de prix bas tout au long de l’année, réduction des stocks… Mais le groupe a de plus annoncé la fermeture d’une quinzaine de magasins dans les deux ans qui viennent. Une décision similaire a d’ailleurs été prise pour les 19 magasins Screwfix en Allemagne, où la marque n’existera plus qu’en digital.

Vers les pros et les centres-villes

En parallèle, Kingfisher annonce l'arrivée sur le marché français de son offre Screwfix, qui se déploiera en digital. Cette marque, succès britannique qui avait notamment inspiré Saint-Gobain Distribution Bâtiment France pour l'aventure Outiz, cible les pros, avec des gammes en outillage, électricité, salle de bains, plomberie et cuisines. Cette annonce intervient simultanément au lancement de la version pro de ManoMano, confirmant l'essor des solutions digitales pour convaincre les professionnels.

Kingfisher entend aussi se lancer dans la conquête des centres-villes et annonce de prochains tests de formats de proximité. Une décision qui s'explique notamment par le déploiement massif de son principal concurrent Leroy Merlin dans les grandes villes, avec des formats au coeur de Paris, mais aussi le passage en marque Leroy Merlin Essentiel du réseau Weldom, qui renforcera la marque leader sur le marché français. Autre tendance reprise par Kingfisher, le lancement d'espaces d'inspiration, mixant physique et digital, pour mieux accompagner les particuliers dans leurs projets.

Enfin, le groupe britannique mise sur davantage de gammes exclusives, notamment dans les univers de la peinture, du jardin, des sols et de la salle de bains.

Commentaires

Kingfisher cherche son directeur général et repense sa présence française

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur