En direct

Keran veut exporter le savoir-faire français en aménagement durable

Jean-Philippe Defawe |  le 20/11/2015  |  ConjonctureEnvironnementInternationalFrance entièreLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Environnement
International
France entière
Loire-Atlantique
Santé
Technique
Valider

Le groupe d’ingénierie nantais Keran se positionne sur les projets d’aménagement et d’environnement d’envergure.

Fin septembre, Yves Gillet, président-fondateur du groupe SCE, créé à Nantes en 1981 et devenu Keran en 2014, inaugurait son nouveau siège social, un bâtiment iconique conçu par l’architecte Dominique Perrault sur l’île de Nantes. « L’idée de confier sa conception à un architecte français dont la renommée n’est plus à démontrer est un signe fort de l’ambition que je souhaitais donner à ce lieu », explique Yves Gillet. De fait, avec son architecture singulière, ce bâtiment de 7 000 m2 sur six niveaux s’inscrit pleinement dans le projet stratégique mis en place en 2012. Dominique Perrault l’a très bien compris : « Comme des doigts qui s’entrecroisent, les différents volumes viennent créer une charnière qui symbolise la synergie entre les différents départements du groupe », expliquait-il le soir de l’inauguration. La recherche de cette synergie entre les différentes activités du groupe est un élément clé de la stratégie de Keran dont le projet s’articule autour de quatre sociétés filiales.

A l’origine de Keran, SCE est spécialisée dans l’urbanisme, le paysage, l’environnement et l’ingénierie des infrastructures. Elle a acquis un réel savoir-faire dans le domaine des transports et a notamment conduit plusieurs premières nationales comme le busway de Nantes ou le tram-train Nantes-Châteaubriant. Très implantée localement (SCE assure la maîtrise d’œuvre urbaine de l’île de Nantes aux côtés des urbanistes Marcel Smets et Anne-Mie Depuydt), la filiale historique du groupe intervient aussi à l’international. Les autres sociétés sont plus spécialisées : comme Créocéan, une ancienne filiale de l’Ifremer, Groupe Huit qui intervient en tant que conseil en développement urbain dans les pays du Sud, ou Naomis, la « pépite numérique » du groupe, qui a notamment conçu l’outil de diagnostic urbain « Home » permettant d’établir un audit global du développement des villes.

Une approche globale.

A partir de ces quatre filiales, mais aussi les Ateliers UP +, le département urbanisme et paysage de SCE, Yves Gillet s’est fixé comme objectif de doubler le chiffre d’affaires du groupe en dix ans. L’entrepreneur, diplômé en génie civil et en écologie, s’est inspiré des modèles anglo-saxons en mettant en place « une organisation matricielle » en vue « d’une approche globale ». Les fondamentaux qui ont fait le succès du groupe restent inchangés comme la place accordée à l’innovation ou à la RSE (responsabilité sociétale des entreprises), un engagement labellisé depuis 2013 par le label Lucie. De même, le groupe détenu par ses dirigeants, dont 72 % par Yves Gillet, entend farouchement garder son indépendance. « Nous avons toujours financé notre développement en injectant entre 95 et 98 % de nos résultats en fonds propres », précise le P-DG qui n’exclut pas de « faire rentrer des partenaires minoritaires ».

Keran, qui s’est spécialisé dans « l’aménagement des métropoles, du littoral et des territoires sous pression », est présent en France via 15 agences mais aussi implanté dans huit pays. Fort de son expérience française et de sa bonne connaissance des financements internationaux (Banque mondiale), le groupe espère accroître sa part de l’export de 20 à 35 % d’ici à dix ans. Avec ses filiales, Keran possède déjà quelques belles références à l’international dont l’étude de faisabilité d’un bus à haut niveau de service dans l’agglomération d’Agadir au Maroc, la rénovation de deux quartiers précaires de Lagos, au Nigéria, ou le projet de développement de huit villes de la région du Grand Mékong (Vietnam, Laos, Cambodge). « Sur ce dossier, Groupe Huit et SCE interviennent conjointement et, à partir de notre filiale, à Hô-Chi-Minh-Ville », se réjouit Yves Gillet.

PHOTO - 875939.BR.jpg
PHOTO - 875939.BR.jpg - © Thomas Louapre / Le Moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur