En direct

Keolis et RATP Dev vont exploiter la future liaison CDG Express
Le tracé du CDG Express, qui doit relier gare de l'Est (Paris) à l'aéroport Charles de Gaulle en 20 minutes, à horizon 2024. - © Ministère des Transports

Keolis et RATP Dev vont exploiter la future liaison CDG Express

Florent Maillet |  le 20/11/2018  |  TransportsMobilitéParisTransports mécaniquesIle-de-France

L’Etat a désigné le groupement constitué de Keolis et de RATP Dev pour exploiter cette future ligne, devant relier la gare de l’Est à l’aéroport Charles-de-Gaulle, à horizon 2024.

Le gouvernement a tranché : il a retenu la candidature du groupement Hello Paris, constitué de Keolis (filiale à 70% de SNCF Mobilités), allié à RATP Dev, pour assurer l'exploitation du CDG Express, qui reliera en 20 minutes l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et la gare de l'Est (32 km) à l'horizon 2024, a annoncé lundi 19 novembre 2018 dans la soirée le ministre de la Transition écologique, François de Rugy.

Le contrat prévoit une période de préparation de l'exploitation jusqu'en 2023, puis une mise en service et une exploitation pour une durée de 15 ans, à partir de 2024.

Ce groupement était en concurrence avec Transdev, filiale de la Caisse des dépôts, qui avait déposé plainte le 7 novembre contre Keolis et RATP Dev devant l’Autorité de la concurrence sur cet appel d’offres. Le groupe de transports urbains soupçonnait ce qu'il nomme un « duopole » de vouloir décourager l’entrée de concurrents, cet appel d'offres préfigurant l’ouverture du marché ferroviaire français.

Signature prévue en janvier 2019

"Le ministre d'État décide de retenir comme titulaire pressenti le groupement conduit par Keolis pour assurer l'exploitation du CDG Express", annonce un communiqué publié par le ministère de la Transition écologique, dans un dossier où  la ministre des Transports, Elisabeth Borne, s’était déportée, en tant qu'ancienne dirigeante de la RATP.


"Cette décision ouvre une phase de mise au point du contrat qui, si elle aboutit favorablement, conduira à la signature du contrat d'ici la fin du mois de janvier 2019", poursuit le communiqué. Et ce malgré l’hypothèque juridique, tant que l'Autorité de la concurrence n'aura pas statué sur la plainte de Transdev qui, pour le moment, la maintient.

Commentaires

Keolis et RATP Dev vont exploiter la future liaison CDG Express

Votre e-mail ne sera pas publié

Yanis

21/11/2018 11h:54

Ce n'est pas juste !!! Transdev qui mérite ce chantier

Votre e-mail ne sera pas publié

H.P

21/11/2018 17h:19

je trouve que la cdc s'occupe de ce qui regarde plus la ministre des transport et éventuellement de Rugis;

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Modèles commentés de CCAP

Modèles commentés de CCAP

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Le guide des procédures des marchés publics

Le guide des procédures des marchés publics

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur