Kaufman

FV |  le 22/01/2010  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Valider

Les comptes de Kaufman & Broad ont viré au rouge en 2009 et son chiffre d'affaires, en baisse de près de 20%, est retombé sous la barre du milliard d'euros. Considérant 2009 comme une « année d'ajustement », son président, Guy Nafilyan, entrevoit un retour aux bénéfices en 2010.

Kaufman - dont l'exercice est décalé - est un des premiers promoteurs à avoir pris des mesures vigoureuses contre la crise : ses effectifs ont été réduits de 20% (il compte 644 collaborateurs aujourd'hui), 80 projets représentants 6.300 logements ont été abandonnés pendant l'année, des baisses de prix ont été consenties sur des programmes, la valeur de terrains a été dépréciée et des négociations ont été menées avec les actionnaires. Ces mesures ont pesé sur les résultats : « sans ces dispositions nous serions proches de l'équilibre », assure Guy Nafilyan.
Le repositionnement de l'entreprise sur les investisseurs et les primo-accédants l'a conduit à redéfinir sa gamme de produits : les surfaces ont été réduites en moyenne de 10% (sauf pour les studios), l'offre est réorientée à 80% vers les logements de une, deux ou trois pièces, un retour vers le centre des grandes villes a été opéré. 124 nouveaux programmes représentant plus de 8000 logements ont été lancés avec des marges brutes conformes aux standards de l'entreprise (20%). Le promoteur assure sentir déjà les résultats commerciaux de cette politique. Il prend les dispositions pour que tous ses programmes soient BBC en 2011 ce qui représente selon lui 150 à 200 euros de plus au m2.
« L'enjeu, ce n'est pas les ventes aujourd'hui, c'est le foncier », a expliqué Guy Nafilyan. Le prix des terrains a baissé de 10 à 15% en 2009 mais le redémarrage des ventes des promoteurs pourrait tirer ses prix vers le haut. Le patron de Kaufman & Broad estime à 100.000 le nombre de ventes des promoteurs en 2009, réalisés à 65% par les investisseurs. Le reste (35.000 logements) est de l'accession à la propriété aux 2/3 des primo-accédants. En 2010, faute de produits, les réservations seraient ramenées à 90.000.
Le promoteur, qui a racheté en 2007 33% de Senior Santé (résidences pour personnes dépendantes) a annoncé sa volonté de se défaire de cette participation dans les 12 mois pour se recentrer sur ses métiers traditionnels.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur