Immobilier

Kaufman & Broad affiche des résultats en hausse pour 2017

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion et opérations immobilières

Avec 1,4 milliard d’euros en 2017, Kaufman & Broad publie un chiffre d’affaires en hausse de 12,3% sur un an. Le promoteur s’est notamment distingué sur son activité logement, avec des réservations en progression de 12,6% par rapport à 2016. Côté tertiaire, le marché s’est maintenu. Grâce à ses bons résultats, le groupe immobilier anticipe une croissance de 8 à 10% de son chiffre d’affaires en 2018. 

 

C’est une nette amélioration pour Kaufman & Broad. Le promoteur immobilier a publié ce 31 janvier 2018 ses résultats annuels au terme d’un exercice qui s’est clos en novembre dernier. Sur l’ensemble de son activité, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 12,3%, à 1,4 milliard d’euros, dont 1,2 milliard pour le logement (+14,5%). Kaufman & Broad envisage ainsi de solides perspectives d’activité, avec un backlog global – qui recouvre les VEFA et les logements réservés non livrés – de 1,85 milliard d’euros (+16,1% sur un an).

Pour 2018, le promoteur qui mise sur une stabilité des taux d’intérêt anticipés, estime ainsi que la croissance de son chiffre d’affaires 2018 devrait osciller entre 8 et 10%. Tout segment confondu, Kaufman & Broad prévoit la vente d’environ 11 000 lots sur l’année 2018, principalement sur la seconde partie de l’année.

 

+42,5% en 2017 sur les réservations de résidences gérées

 

Côté logement, le promoteur enregistre une hausse de ses réservations de 12,6% en un an, à 9 027, et entend maintenir un niveau similaire pour 2018. « La prolongation du dispositif Pinel dans les zones tendues est une bonne nouvelle, puisque c’est là que nous réalisons 98% de notre activité », analyse Nordine Hachemi. Pour autant, le P-DG de Kaufman & Broad reste vigilant, notamment après le recadrage de certains dispositifs. « Avec la suppression de l’APL accession, nous avons peur de connaître une pression au niveau des terrains, vu que certains promoteurs qui travaillaient en zones B2 vont venir en B1 », anticipe Nordine Hachemi. Le dirigeant craint aussi une autre perturbation du marché à cause du PTZ. « Des personnes qui voulaient par exemple acheter en zone B1 devront se reporter sur les territoires détendus. »

A côté de ces quelques réticences, le groupe continue de se développer sur les résidences gérées. Le nombre de réservations dans ce secteur a augmenté de 42,5% entre 2016 et 2017, atteignant 1 237 logements. « En 2017, nous avons créé avec Serenis, un spécialiste de services séniors, la co-entreprise Cosy Diem. Le but de ce partenariat est de nous positionner sur le segment des résidences séniors, qui va monter en puissance », annonce le P-DG de Kaufman & Broad. Côté résidences étudiantes, le promoteur compte aussi s’établir comme un acteur de choix. En 2017, le groupe a en effet livré la plus grande résidence étudiante de France avec 565 chambres et 1000 m² d’espaces communautaires.

 

Développement du secteur tertiaire sur l’ensemble du territoire français

 

Pour le tertiaire, le marché se maintient, avec un volume de VEFA qui a atteint en Île-de-France 1,3 milliard d’euros HT et en région 0,7 milliard d’euros HT. Le groupe immobilier affiche actuellement 19 projets en construction, commercialisation ou développement sur l’ensemble du territoire français, et prévoit sur les 12 prochains mois des prises de commandes estimées entre 200 et 300 millions d’euros TTC. « Il y a une vraie dynamique avec les villes desservies par le TGV, comme Lille et Bordeaux. L’activité tertiaire s’y développe et les fonds d’investissement tertiaires cherchent à investir dans des projets plus petits en taille et en prix », observe Nordine Hachemi.

Le promoteur compte se distinguer au niveau de son activité logistique, qui a représenté près des deux tiers de surfaces en construction en 2017, à 110 000 m², contre 60 300 m² pour les bureaux. Kaufman & Broad a d’ailleurs a remporté un contrat en 2017 pour la construction de deux plateformes, pour Groupama (Seine-et-Marne) et Invesco (Tarn-et-Garonne), d’une surface totale de plus de 100 000 m², soit un volume de commande de près de 110 millions d’euros.

 

Lancement de projets mixtes en 2018

 

A l’avenir, Kaufman & Broad entend poursuivre son déploiement géographique et s’implanter dans de nouvelles villes. « Nous prévoyons le lancement de plusieurs grands projets en 2018. Certains seront mixtes, à l’instar de Strasbourg », annonce Nordine Hachemi. Ce programme, nommé Starlette, prévoit 35 000 m² de constructions, dont 20 000 m² de bureaux, et plus de 200 appartements. Un autre projet, réalisé en co-promotion avec Bouygues Immobilier, à Chilly-Mazarin, dans la région parisienne, comprendra 562 logements, une résidence service séniors de 100 logements et un hôtel de 120 chambres. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Grande déceptioin et soucis de qualité !

    J’ai fait l’acquisition en 2016 d’une résidence dans une promotion de K&B. Ils exigent la totalité du paiement avant la prise de possession. Aucun montant ne peut être retenu pour garantir la parfaite finition des travaux ! Que de déceptions et de problèmes. La copropriété se voit contrainte d’engager une procédure judiciaire pour obtenir la correction des nombreux défauts de construction. Très regrettable pour un groupe qui se veut leader.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X