En direct

Journées de la construction 2001 de la CAPEB

PATRICK PIERNAZ |  le 04/05/2001  |  Collectivités localesArtisansFiscalitéInnovationParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Artisans
Fiscalité
Innovation
Paris
Europe
Technique
Valider

Chirac et Jospin soutiennent LES ARTISANS du bâtiment . Le président de la République et son Premier ministre ont répondu aux attentes des artisans réunis par la Capeb en se prononçant sur la pérennisation de la TVA à taux réduit et sur les difficultés liées aux 35 heures.

Les Journées de la construction qui viennent de se tenir à Paris ont été marquées par une participation massive des artisans et des petites entreprises. Une mobilisation passionnée et même parfois légèrement frondeuse face aux représentants du gouvernement.

Les 4 000 chefs d'entreprise rassemblés le 26 avril au Palais des congrès se sont sentis honorés d'accueillir dans la même journée le président de la République et son Premier ministre. Dans son intervention, le chef de l'Etat a su d'emblée trouver les mots qui ont touché le coeur des congressistes en leur affirmant : « Votre spécificité n'est pas toujours suffisamment prise en compte. Mais il est indéniable que le regard des Français sur l'artisanat change et que les artisans, année après année, font entendre un message qu'il n'est plus possible d'ignorer. Un message de responsabilité et de fierté... »

En souhaitant un assouplissement des textes concernant l'application des 35 heures aux PME, Jacques Chirac a fait écho au discours du président de la Capeb, Jean Lardin, qui avait attiré son attention sur les difficultés qui attendent les petites entreprises à l'échéance de 2002, notamment en matière d'heures supplémentaires. Le chef de l'Etat a su également montrer qu'il avait compris les inquiétudes des entrepreneurs, en souhaitant que soit pérennisée la TVA à 5,5 % qui, estime-t-il, « consacre la reconnaissance du logement comme bien de première nécessité ».

En choisissant de venir accompagné de deux membres de son gouvernement Marie-Noëlle Lienemann (Logement) et François Patriat (PME), le Premier ministre Lionel Jospin a voulu montrer que le bâtiment constituait une priorité du gouvernement. En prenant la parole, il s'est félicité d'avoir en face de lui une assistance qui n'était pas compassée ! Il est vrai qu'il s'exprimait après le discours d'accueil de Jean Lardin qui, tout en restant courtois, avait « chauffé » la salle avec les revendications des artisans et petites entreprises en matière d'application des 35 heures, de TVA, d'aide au passage à l'euro, de retraite, de représentativité...

Nullement décontenancé, Lionel Jospin a d'abord rappelé que le gouvernement avait consenti un effort en faveur du bâtiment qui s'élevait à 50 milliards de francs et a indiqué ses trois leviers d'action : la baisse de la fiscalité, la relance du logement et la réforme de la commande publique. Sur le plan de la fiscalité, le Premier ministre est notamment revenu sur la baisse de la TVA pour les travaux d'amélioration de l'habitat en rappelant qu'elle est autorisée à titre expérimental pour trois ans par la Commission européenne. « En 2002, nous devrons ensemble démontrer à Bruxelles l'impact positif de cette mesure sur l'activité et l'emploi. Je suis serein quant à l'issue de cette négociation... Les résultats déjà obtenus sont probants et le gouvernement mettra tout son poids dans la balance pour le démontrer. » Lors de son intervention, Lionel Jospin s'est montré sensible aux difficultés qui pèsent sur les très petites entreprises concernant le passage aux 35 heures. « Nous vous apporterons, s'il le faut, des aides spécifiques », a-t-il promis.

Retrouvez l'intégralité des discours du chef de l'Etat, du Premier ministre et du président de la Capeb sur notre site www.lemoniteur-expert.com

« Il faut des assouplissements dans l'application des 35 heures aux PME » - JACQUES CHIRAC, CHEF DE L'ETAT

«Les conditions -parfois injustes pour les artisans- dans lesquelles s'effectue la sous-traitance seront à l'avenir mieux contrôlées, afin de gagner en transparence et en sécurité» - LIONEL JOSPIN, PREMIER MINISTRE

«Nous attendons beaucoup du projet de loi d'orientation de l'artisanat» - JEAN LARDIN, PRESIDENT DE LA CAPEB

PHOTOS :

4 000 chefs d'entreprise étaient rassemblés le 26 avril au Palais des congrès à Paris pour accueillir le président de la République et son Premier ministre.

De gauche à droite :

Robert Buguet, président de l'UPA ; Gérard Lemouzy, vice-président de la Capeb chargé des affaires économiques ; Dany Bourdeaux, vice-présidente chargée des affaires sociales ; Jacques Chirac, président de la République ; Jean Lardin, président de la Capeb ; Patrick Liebus, premier vice-président, et Paul Letertre, ancien président de la Capeb.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur