Transport et infrastructures

JO 2024: un rapport alerte sur des risques de « surcoûts importants »

Mots clés : Gouvernement - Sport

Un rapport d’experts commandé par le gouvernement alerte sur des risques de « surcoûts importants » dans la construction des sites pour les Jeux olympiques de Paris.

 Avant un rapport définitif sur le coût des Jeux olympiques de Paris en 2024, une « note d’alerte » révélée par Le Parisien et dont la teneur a été confirmée à l’AFP, évoque de « réels risques à la fois de non-réalisation dans les délais de certains équipements mais aussi de surcoûts importants ».

Le site aquatique et le village olympique, qui doivent être construits à Saint-Denis, ainsi que la zone du Bourget, qui doit accueillir le village des médias et les compétitions de volley, tir et badminton, sont évoqués dans cette note de l’Inspection générale des finances (IGF), de l’Inspection générale de la jeunesse et des sports (IGJS) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD).

 

Facture doublée pour le site aquatique

 

Pour les inspecteurs, le site du village olympique court « un risque majeur sur les délais », en raison de l’implantation sur place d’un chantier pour le Grand Paris Express, d’une zone de risques archéologiques et de la présence d’un lycée et d’un foyer de travailleurs migrants rendant « incertaine » la libération du terrain. En conséquence, la solution la plus réaliste est un réaménagement du projet qui tienne compte de ces difficultés. Au passage, les inspecteurs préconisent de « limiter, voire supprimer » le financement de l’enfouissement de lignes à haute tension près du village, des travaux attendus au niveau local.

Autre zone olympique « menacée », celle qui doit accueillir le « village des médias » et les compétitions de volley, tir et badminton, sur les communes du Bourget et de Dugny (Seine-Saint-Denis), et pour laquelle une reconversion en quartier est prévue après les Jeux. Mais « l’emplacement des terrains de volley-ball et badminton se révèle anormalement coûteux », avec un dépassement possible de l’ordre de 50 millions d’euros sur un budget initial déjà élevé (172 millions), précisent les inspecteurs. Qui remettent aussi en cause l’idée même de construire un village des médias, alors que sa reconversion en quartier d’habitations a été une promesse forte en terme d' »héritage » des jeux Olympiques pour la population.

Enfin, les inspecteurs craignent un « dérapage très important » (250 millions d’euros au lieu de 130) et s’inquiètent des « choix architecturaux du maître d’ouvrage actuel, la Métropole du Grand Paris (MGP) » ainsi que du « déficit d’exploitation prévisible » pour le centre aquatique qui doit voir le jour à Saint-Denis, juste en face du Stade de France. Ils préconisent une maîtrise d’ouvrage confiée à la Solideo, la société publique chargée de superviser les ouvrages olympiques, et non plus à la MGP.

 

Concertation avec les élus

 

Ce rapport « ne dit pas: “Vous allez dépasser le budget”, mais “Voilà ce qu’il faut faire pour tenir le budget” justement », a indiqué Laura Flessel dans une déclaration transmise à l’AFP. « Nous allons engager un travail de concertation avec les élus locaux afin d’explorer les nombreuses solutions qui s’offrent à nous », explique-t-elle aussi, répétant « l’engagement ferme » de « tenir les délais et tenir les budgets ».

Le budget total des Jeux olympiques doit à ce stade s’élever à 6,8 milliards d’euros: 3,8 milliards pour leur organisation, financés par le CIO, les sponsors et la billetterie, ainsi que 3 milliards pour la construction des équipements, financés pour moitié par les acteurs publics (État et collectivités) et pour moitié par les investisseurs privés.

Le rapport définitif doit être remis prochainement aux ministres concernés, Laura Flessel (Sports) et Gérald Darmanin (Comptes publics). Il sera rendu public.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X