En direct

JO 2024: un ouvrier grièvement blessé sur le chantier du village olympique
Le futur village olympique. - © SECTEUR E_Groupement Nexity SA-Eiffage Immobilier IDF

JO 2024: un ouvrier grièvement blessé sur le chantier du village olympique

LeMoniteur.fr, avec AFP |  le 26/01/2022  |  JO 2024Ile-de-FranceSeine-Saint-DenisVillage olympiqueNicolas Ferrand

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

JO 2024
Grand Paris
Ile-de-France
Seine-Saint-Denis
Village olympique
Nicolas Ferrand
Valider

La victime a été blessée aux deux jambes et au bras, son camion lui a roulé dessus, a déclaré le parquet de Bobigny, sans donner davantage de précisions sur les circonstances de l'accident. Une enquête est en cours.

Un ouvrier a été grièvement blessé lundi 24 janvier en Seine-Saint-Denis dans un accident survenu sur le chantier du futur village des athlètes des Jeux olympiques de Paris 2024, a rapporté mardi 25 janvier le parquet de Bobigny.

"La victime a été blessée aux deux jambes et au bras, son camion lui a roulé dessus", a déclaré à l'AFP le parquet, sans donner davantage de précisions. Une enquête est actuellement en cours pour "déterminer si une responsabilité est en cause", a-t-il poursuivi.

Situé à cheval sur les villes de Saint-Ouen, l'Ile-Saint-Denis et Saint-Denis, le chantier du futur village olympique bat actuellement son plein en vue d'une livraison au premier trimestre 2024.

"Dangerosité inadmissible"

Cet accident "est une tragédie pour tout le monde", a déploré mardi matin en conférence de presse Nicolas Ferrand, le directeur général de la Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques), chargée des ouvrages pérennes des Jeux.

Dans un communiqué, la CGT 93 a estimé pour sa part que "cet événement met de nouveau en lumière la question scandaleuse des risques au travail dans le secteur de la construction. Les salariés des chantiers du bâtiment et des travaux publics sont en proie à un niveau de dangerosité dans l'exercice de leur métier qui est inadmissible !"

En décembre, une délégation de plusieurs syndicats, français et internationaux, a rencontré la Solideo pour dénoncer notamment l'impossibilité de visiter les chantiers.

La sécurité, sujet majeur pour la Solidéo

 

Dans un grand entretien publié dans le numéro du 21 janvier 2022 du Moniteur, Nicolas Ferrand insistait sur la question de la sécurité posée par un chantier d'ampleur inédite en Europe.

 

La construction du village olympique est présentée comme le plus grand chantier monosite de France, voire d'Europe. Quelles dispositions avez-vous prises pour qu'il se déroule dans les meilleures conditions ?

 

Au second semestre 2022, au pic de l'activité, les travaux du village olympique mobiliseront 3 800 compagnons et 35 grues. Ce chantier s'inscrit aussi dans un environnement qui comprend deux écoles, un collège, un lycée, une école d'ingénieurs et des logements. Nous devons garantir la sécurité absolue de toutes les personnes fréquentant ces lieux alors que 500 passages de poids lourds auront lieu chaque jour. D'où la mise en place de dispositifs logistiques extrêmement lourds : rues coupées, doublement du nombre d'hommes-trafic, interdiction faite aux camions de reculer et de faire demi-tour, ainsi que de stationner hors des emprises qui leur sont réservées. Avec notre prestataire, Mobility by Colas, nous avons créé une base déportée à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) qui servira de zone tampon aux poids lourds.

 

Qu'en est-il de la sécurité des compagnons ?

 

Nous devrions prochainement signer une charte avec l'OPPBTP et les constructeurs. Elle liste différentes mesures visant à améliorer la prévention sur ce chantier particulièrement complexe où les risques sont bien présents. Nous avons aussi mis en place un collège interentreprises très axé sur la prévention, un peu différent du collège interentreprises de sécurité, de santé et des conditions de travail (CISSCT) prévu par la loi. Bien sûr, il n'est pas question pour la Solidéo de se substituer aux entreprises mais juste de faire en sorte que les compagnons fassent plus attention à eux et aux autres, en créant un sentiment d'appartenance commune. La sécurité est un énorme sujet de préoccupation pour nous.

 

Lire l'intégralité de l'entretien

Commentaires

JO 2024: un ouvrier grièvement blessé sur le chantier du village olympique

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil