En direct

JO 2012 : Un anneau olympique à gradins amovibles

MILENA CHESSA |  le 30/07/2012  |  EuropeJO2012BâtimentSportInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Europe
JO2012
Bâtiment
Sport
International
Architecture
Technique
Valider

La flamme olympique éclairera Londres jusqu'au 12 août. LeMoniteur.fr vous propose de faire le tour des infrastructures les plus remarquables construites pour l'événement.

Lieu emblématique des Jeux, le stade olympique fait aussi briller la flamme du développement durable. En guise d’étincelles, trois mots d’ordre : « Réduire, réutiliser et recycler. » Le but étant de trouver un équilibre entre le besoin temporaire d’un stade olympique de 80 000 places, et le besoin permanent d’un stade d’athlétisme de 25 000 places. Dans l’histoire des JO, cette modularité est inédite et le nombre de sièges à ôter définitivement fait aujourd’hui l’objet de discussions. Les architectes de Populous et les ingénieurs de Buro Happold ont donc pris trois options. D’abord, une structure légère d’environ 10 000 tonnes d’acier, soit quatre fois moins que le stade de Pékin en 2008. Ensuite, une forme flexible en ellipse, avec gradins fixes en bordure de piste et gradins démontables en périphérie. Et enfin, des matériaux recyclables ou déjà recyclés, comme ces 4 000 tonnes de conduites de gaz remployées en charpente.

Ossature apparente

Dénudée, la façade du stade laisse apparaître l’ossature des tribunes temporaires, peinte en noir, et celle de la toiture, peinte en blanc. Le toit, qui culmine à 62 m, dessine un anneau de 860 m. Le poids de cette couronne - 28 sections de 85 tonnes chacune - repose sur des tubes obliques en acier, ancrés aux fondations en béton. Pour abriter le public de la tribune supérieure, 112 toiles tendues enduites (Serge Ferrari) de 210 m2 chacune ont été fixées par l’entreprise Seele sur un réseau de câbles. Grâce aux quatorze mâts d’éclairage qui surplombent l’arène, les spectateurs et téléspectateurs suivront sous une lumière optimale les compétitions d’athlétisme, mais aussi les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques et paralympiques.

Episode précédent : Des ouvrages d'art démontables et modulables

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : ODA. Maîtrise d’œuvre : Populous Architects, architectes ; Buro Happold, ingénieurs structure ; Hyland Edgar Driver, paysagistes. Entreprise principale : Sir Robert McAlpine. Coût : 1,2 milliard d’euros.

Commentaires

JO 2012 : Un anneau olympique à gradins amovibles

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur