En direct

Jérôme BTP sensibilise ses salariés à la nutrition et aux échauffements

Florent Lacas |  le 24/01/2014  |  Politique socialeEntreprisesIndre-et-Loire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Politique sociale
Entreprises
Indre-et-Loire
Valider
Risques professionnels -

De jeunes compagnons attaquant leur journée de travail sans boire et l’estomac vide : c’est ce constat qui a amené, en 2013, la société Jérôme BTP à informer ses salariés sur les problématiques de nutrition. « Nous les avons sensibilisés à l’hygiène alimentaire, explique Jean-Claude Brossier, président de cette société de 180 salariés (Indre-et-Loire, génie civil industriel et réseaux). Sur un plan plus ludique, un cours de cuisine leur a été proposé. L’idée était de leur montrer que l’on peut facilement se préparer des plats sains. » Cet atelier sur la nutrition, qui s’est tenu en 2013, est le dernier d’une longue série. Car Jérôme BTP travaille depuis 2005 avec des kinésithérapeutes pour sensibiliser, chaque année, ses salariés à un grand thème lié à l’amélioration des conditions de travail.

Formations en commun

Les premières années, les formations étaient davantage centrées sur les gestes et postures mais, année après année, des sujets connexes sont venus se greffer : la nutrition en 2013 mais aussi, les années précédentes, les automassages ou la thalassothérapie. « J’ai engagé la société dans une démarche de lutte contre les troubles musculosquelettiques (TMS) après avoir dû me séparer de quelques salariés déclarés inaptes à tous postes », explique Jean-Claude Brossier. Chaque année, les nouveaux entrants assistent à deux jours de formation, les autres salariés un jour.
Une politique de prévention qui a porté ses fruits depuis 2005. En premier lieu, les conditions de travail ont été améliorées. Le taux de fréquences des accidents du travail a baissé, ce qui a permis de faire diminuer l’absentéisme. Du point de vue des cotisations AT/MP, durant les trois premières années de travail sur les TMS, Jérôme BTP a économisé 50 000 euros par an.
Cette politique a également modifié l’attitude des salariés face au risque. « Ils ont intégré certains enseignements appris en formation, explique Jean-Claude Brossier. Comme celui, par exemple, de ne porter que des charges légères en début de journée. De plus, comme ils suivent les formations ensemble, les compagnons ont davantage tendance à se contrôler les uns les autres. » Pour 2014, Jérôme BTP souhaite généraliser les échauffements physiques avant la prise de poste. « Nous avons mis au point neuf séquences d’échauffement, explique Jean-Claude Brossier. A partir de mars, nous essaierons de faire en sorte que nos salariés s’approprient cette pratique. »

PHOTO - 773066.BR.jpg
PHOTO - 773066.BR.jpg - © cyril Chigot/Le Moniteur

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur