En direct

Jean Vernucci, président de la Fédération du BTP des Alpes-de-Haute-Provence. « Les indicateurs sont au rouge »

Propos recueillis par Rémy Mario |  le 20/07/2012  |  Alpes-de-Haute-ProvenceCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Alpes-de-Haute-Provence
Collectivités locales
Valider
ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE -

Le président de la fédération BTP 04 tire la sonnette d’alarme face à la dégradation de l’activité dans le département.

Vous venez de tenir votre assemblée générale annuelle. Dans quel contexte ?

La situation de nos entreprises devient très difficile. Au premier trimestre, les mises en chantier pour la construction neuve sont en forte baisse, comme cela l’est depuis 2004, mais avec une dégradation qui s’est accentuée avec la crise de 2009. Le marché de la rénovation-entretien et l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments est aussi à la peine. Nous anticipons une fin 2012 et un début 2013 très difficiles. Toutes les zones géographiques du département, tous les corps de métiers et toutes les tailles d’entreprises sont touchés. Si bien qu’aujourd’hui, face à cette situation alarmante, les entreprises vont devoir réduire leur capacité de production, et ne pourront plus se contenter d’heures de formation ou de chômage partiel.

Comment expliquez-vous cette dégradation de l’activité ?

Il y a un réel problème de financement des projets au niveau des collectivités locales du département, qui sont des structures de petites tailles et qui rencontrent beaucoup de difficultés pour sortir leurs opérations. S’ajoutent aussi la concurrence déloyale générée par la présence d’entreprises étrangères, qui captent des marchés locaux, le phénomène des auto-entrepreneurs, qui s’est développé sur le marché du diffus et pénalise l’activité des artisans et des petites entreprises, et la dégradation des prix.

Comment enrayer cette dégradation ?

Nous sommes en train à la Fédération de lister les projets d’aménagement bloqués comme l’implantation d’un centre Alzheimer à Reillane, la construction d’un centre de balnéothérapie à Jausiers, la desserte routière de Digne qui, semble-t-il aujourd’hui, doit passer par l’amélioration de la RN 85 et non plus par un projet autoroutier… Nous allons identifier les difficultés, les facteurs de blocage et frapper à toutes les portes pour faire avancer les dossiers. C’est l’avenir de notre département qui en dépend.

PHOTO - 659894.BR.jpg
PHOTO - 659894.BR.jpg - © Fédération BTP 04

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur