En direct

Jean Nouvel se confie au
Image de l'article sur Jean Nouvel, capturée du site Internet du "Guardian" - ©

Jean Nouvel se confie au "Guardian"

CHESSA Milena |  le 26/08/2008  |  InternationalArchitectureParisFrance Professionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Réalisations
Architecture
Paris
France
Professionnels
Valider

Sacrifice, regret, critique… l'architecte français Jean Nouvel épanche quelques-unes de ses blessures professionnelles au journal britannique "The Guardian", dans un "portrait d'artiste" mis en ligne le 26 août 2008.

A la question du Guardian : "Qu'avez-vous sacrifié pour votre art ?" L'architecte Jean Nouvel répond : "La chose la plus difficile est d'essayer de trouver un équilibre entre mon travail - qui requiert beaucoup d'énergie et de temps passé loin de la maison - et ma vie privée. Mais j'y suis parvenu sans sacrifier à mes idéaux artistiques."
Puis, lorsque la journaliste Laura Barnett lui demande : "Existe-t-il quelque chose dans votre carrière que vous regrettez ?" L'interviewé réplique : "Ne pas être devenu peintre ou sculpteur. Mes parents refusaient de me payer des études artistiques, alors au lieu de ça j'ai étudié l'architecture. Mais mon premier vrai boulot a été architecte pour la Biennale de Paris dans les années 1970. Cela m'a permis de travailler de manière très proche avec des artistes, compensant en partie ce sacrifice."

Un Institut du Monde Arabe "ni moderne, ni post-moderne"
Enfin, selon Jean Nouvel, "la pire critique jamais émise sur son œuvre" concerne l'Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris, conçu avec Architecture Studio au tout début des années 1980. "La réaction des critiques français vis-à-vis de l'Institut du Monde Arabe était plutôt négative. Le bâtiment n'était ni 'moderne' (dans la tradition française), ni 'post-moderne'. Alors ils ne semblaient pas savoir quoi en faire."
L'architecte se souvient avoir été "malheureux de voir 'Le Monde' mal réagir face à l'Institut du Monde Arabe, car en France, le papier est supposé dire la vérité. Mais je n'ai pas l'esprit de controverse, j'essaie dans mon travail de critiquer le statu quo."
M.C.

Lire le portrait sur le site Internet du Guardian (en anglais)

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil