En direct

Jean Nouvel prépare le réaménagement du quartier de la résidence universitaire d’Antony

H. G. |  le 09/12/2011  |  Hauts-de-SeineFrance entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hauts-de-Seine
France entière
Collectivités locales
Valider
Hauts-de-Seine -

La concertation pour l’aménagement de la résidence universitaire d’Antony (RUA) se poursuit jusqu’en juin 2012. « L’objectif est de construire sur ce site de 10 ha un quartier mixte en conservant un volume significatif de logements étudiants, mais en y ajoutant des logements familiaux, des commerces, des équipements. Il sera relié au centre-ville et au parc de Sceaux. Depuis 50 ans, la RU est fermée sur elle-même, son état se dégrade : une initiative est nécessaire », explique Jean-Yves Sénant, maire d’Antony. Le quartier, déjà desservi par le RER B, le sera aussi en 2019 par le tramway T11 (Croix-de-Berny/Clamart).

Le Crous, gestionnaire des logements étudiants, ayant décidé de redéployer géographiquement son offre, 1 000 logements seront maintenus sur le site d’Antony (réhabilités ou reconstruits) au lieu de 2 000 initialement. Sur les huit bâtiments d’origine, deux ont déjà été démolis et un troisième le sera prochainement. En revanche, le bâtiment dû à l’architecte Eugène Beaudouin (1955) va être rénové par Ateliers Jean Nouvel. Le nombre de chambres (302), mises aux normes de confort actuel, est maintenu grâce à une extension de 1 870 m². Pour accueillir les 700 logements restant au programme, de nouveaux bâtiments seront construits (de 150 à 200 logements chacun).
Par ailleurs, la Ville d’Antony a chargé Jean Nouvel de faire une étude préalable. L’architecte a proposé la réalisation d’un écoquartier, favorisant la mixité sociale.

Vie nocturne

« Ce serait un quartier de ville, vert et piétonnier, à dominante étudiante. Une sorte de Quartier latin avec des terrasses de café, des restaurants, au fond de placettes agréables reliées par des circulations douces. Ce quartier accueillera aussi des familles, environ 1 200 à 1 300 habitants. Au rez-de-chaussée, des restaurants, des bars, pour une vie nocturne. Actuellement, Antony manque de ce type de lieu », ajoute le maire.
Entre 400 et 450 logements (dont 20 % de sociaux) pourraient être construits. A l’issue de la concertation, la Ville pourrait lancer un projet de ZAC et désigner un aménageur à la fin 2012. Les travaux pourraient débuter en 2015 pour une livraison des logements en 2016-2017.

DESSIN - 605692.BR.jpg
DESSIN - 605692.BR.jpg - © Atelier Jean Nouvel

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 07/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur