En direct

Jean-Marc Jancovici : pour la taxe carbone «tout le monde, même les Français modestes, va devoir faire des efforts»
Jean-Marc Jancovici - © © DR

Jean-Marc Jancovici : pour la taxe carbone «tout le monde, même les Français modestes, va devoir faire des efforts»

Adrien Pouthier |  le 07/09/2009  |  FiscalitéEnvironnementDéveloppement durableSantéRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Fiscalité
Environnement
Développement durable
Santé
Réglementation
Technique
Valider

Pour l'auteur (notamment) de «Trois ans pour sauver le monde», interrogé par Enerpresse cette semaine l'idée de la taxe carbone pour tous "ne passera pas sans une pédagogie forte".

"Tout le monde, même les Français modestes, va devoir faire des efforts" parce que "même les Français modestes consomment trop d'énergie". Quand il s'agit de défendre la taxe carbone, Jean-Marc Jancovici ne prend pas de gants. Car pour l'expert, inventeur du "Bilan carbone personnel", l'idée de taxe carbone ne passera pas "sans une pédagogie forte". Bien qu'elle soit véhiculée depuis plusieurs années par la Fondation Hulot dont il anime le comité scientifique, elle ne touchait jusqu'à présent que «des abonnés absents», dans les rangs de droite comme de gauche. Pour Jean-Marc Jancovici, la taxe carbone doit "absolument" être instaurée dès 2010. Parce que la crainte existe qu'en 2011 une nouvelle explosion des prix de l'énergie mette à mal la relance de la croissance économique et qu'à un an de l'élection présidentielle, la mesure soit "encore plus difficile à faire passer". En revanche, il est possible de céder sur le niveau de départ de la contribution, "ce serait beaucoup moins grave que de laisser planer un doute sur la nécessité de sa progressivité, comme l'a fait François Fillon".
A la question "Faut-il ou non inclure l'électricité ?", il répond "Oui, pour deux raisons". L'une tactique, l'autre de fond. La première consiste à éviter que le débat se déplace sur le sujet habituel «pour ou contre le nucléaire» ; la deuxième parce qu'il est impératif que la maîtrise de l'énergie soit "plus intéressante" que le passage à l'électricité. Mais il pourrait s'agir là d'une "contribution supplémentaire" à mettre en place dans un deuxième temps.
Le Président Nicolas Sarkozy doit trancher jeudi dans un discours en province. Il est plus que temps pour J.-M. Jancovici : "on n'est pas en train de parler d'être plus propre sur soi, mais d'éviter de se retrouver dans une situation catastrophique".

Commentaires

Jean-Marc Jancovici : pour la taxe carbone «tout le monde, même les Français modestes, va devoir faire des efforts»

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur