En direct

Jean-François Leroux repreneur de la menuiserie Pacreau-Leroux Il change d’organisation managériale pour doper sa menuiserie

le 12/09/2008  |  EntreprisesMaine-et-Loire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Maine-et-Loire
Valider

Trois ans après avoir repris la menuiserie Pacreau à Saint-Christophe-du-Bois (Maine-et-Loire), Jean-François Leroux, 45 ans, son actuel gérant, peut désormais concentrer ses efforts sur la recherche de nouveaux produits et sur son engagement dans une démarche de développement durable.

Le projet de reprise de cet ancien ingénieur dans l’industrie automobile s’est concrétisé en 2003-2004. « A l’issue de cette expérience professionnelle, j’avais envie de devenir chef d’entreprise… sachant que mon père était menuisier, explique-t-il. Puis j’ai rencontré Joseph Pacreau, un menuisier qui souhaitait prendre sa retraite. » Ce dernier était à la tête d’une entreprise familiale, créée il y a trente ans et portée essentiellement par le chef d’entreprise. « En reprenant l’affaire, en mai 2005, j’ai voulu respecter l’existant, tout en faisant évoluer le management de la société par étapes, explique Jean-François Leroux. J’ai recruté un responsable d’atelier, un technicien bureau d’études et une assistante commerciale, et les ai responsabilisés. »

Le responsable de l’atelier et le technicien planifient et organisent le suivi de production. L’assistante commerciale réalise des chiffrages, assure les suivis commerciaux et le relationnel clients. Aujourd’hui, la menuiserie emploie 19 salariés, dont deux apprentis.

Des recrutements à venir

L’activité de postformage (fabrication de plans de travail dans des délais très brefs, pour des menuisiers ou cuisinistes) représente 60 % du chiffre d’affaires et rayonne sur le grand ouest. La fabrication de mobiliers sur mesure et l’agencement sont quant à eux produits de façon plus artisanale, pour des décorateurs et architectes d’intérieur, artisans, industriels ou vendeurs de bureaux ou de locaux. « Ces deux grandes activités se sont bien développées, et il devient difficile de les faire cohabiter dans le même atelier, poursuit le chef d’entreprise. Aussi, je souhaiterais, soit les installer dans des sites différents, soit acquérir une plus grande surface. » Il a ainsi réservé un terrain pour un projet d’extension qui pourrait se concrétiser d’ici à trois ans. Pour le financer, Jean-François Leroux devra développer l’entreprise et accompagner ce développement par le recrutement de quatre à six personnes.

PHOTO - CREA JF LEROUX 68.eps
PHOTO - CREA JF LEROUX 68.eps - © Stephane bellanger/le moniteur
L’ENTREPRISE

Date de reprise : 1er mai 2005.

Activité : postformage ; menuiserie, ébénisterie, agencement.

Statut : SARL au capital de 70 000 euros, à 100 % familial.

CA 2007-2008 : 1,4 million d’euros.

CA prévisionnel 2008-2009 : 1,6 million d’euros.

Effectif : 19 salariés.

Implantation : Saint-Christophe-du-Bois (Maine-et-Loire).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur