En direct

Evénement

Jean-François Beltramini, l’attaquant qui aimait le béton

Etienne Bonamy |  le 29/06/2012  |  Seine-et-MarneBoisBétonEuropeSeine-Maritime

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Bois
Béton
Europe
Seine-Maritime
Yvelines
France entière
Immobilier
Hygiène
Produits et matériels
Valider
Spécial Euro 2012 -

A l’occasion de l’Euro 2012, rencontres avec des footballeurs qui ont réussi leur reconversion dans le BTP. Cette semaine : Jean-François Beltramini, créateur de la société JFB à Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines.

A l’âge où l’on pousse, aujourd’hui, la porte d’un centre de formation, Jean-François Beltramini gâchait le mortier avec son père sur les chantiers au milieu des années 1960. Il avait 14 ans et un avenir de maçon tout tracé, comme son père venu de Luino dans le nord de l’Italie pour fuir l’enrôlement dans l’armée de Mussolini. Un emploi dans le BTP à l’instar de ses dix frères. Onze Beltramini sur un terrain de construction, cela aurait-il fait une belle équipe ?

Tous ont poursuivi dans le bâtiment quand le talent de Jean-Francois, gamin né aux Clayes-sous-Bois (Yvelines), l’a poussé seul vers la D2 et le grand club du département, le CA Mantes-la-Ville. Dix-sept ans de carrière professionnelle plus tard, en 1985, il prend sa « retraite » sportive.

Le coût de la sueur

Et pour boucler la boucle, c’est aux Clayes-sous-Bois, chez lui, comme tout le clan Beltramini, qu’il revient à son premier métier. « J’ai créé mon entreprise : JFB. » Le nom de Beltramini est alors étroitement associé à tout ce qui concerne les chantiers dans cette petite commune proche de Versailles. L’ancien n° 9 de Rouen se lance dans la rénovation. « On s’est spécialisé dans la restauration à l’ancienne. ça marchait tellement bien que j’avais un an de commandes d’avance. C’était le métier de mes débuts. Quand il fallait y aller, j’y étais. Tout le monde nous connaissait. »
Le monde du BTP n’offre pas le confort des années foot, qu’importe. « On n’a jamais parlé argent à la maison avec mon père. Tout de suite j’ai gagné deux ou trois fois ce que lui obtenait en passant dix heures dehors, alors… »
Avant de souffler sur un terrain, il a appris le coût de la sueur. « Et encore, à mon époque, un pro ne gagnait pas autant qu’aujourd’hui… » Regrets éternels ? « Non, le foot n’avait pas l’importance qu’il a pris. Mais la génération actuelle de joueurs ne vole pas son argent. »
L’heure de la retraite, la vraie, a sonné il y a quatre ans. Le nom de Beltramini est toujours sur les chantiers. « Un frère, un neveu ou un cousin », glisse-t-il amusé. Et le foot ? Avec les copains, il joue de temps en temps. « J’ai 64 ans, les jeunes vont trop vite. » Reste la télé. « Je regarde les matches de l’Euro, bien sûr. » Surtout ceux de l’équipe de France dont il aurait tant aimé porter le maillot.

PHOTO - 653526.BR.jpg
PHOTO - 653526.BR.jpg - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 653525.BR.jpg
PHOTO - 653525.BR.jpg - © Pressesports
Un chef-d’œuvre avec Rouen

410 matches, 145 buts marqués, 7 clubs en D1 et D2, 17 saisons en temps que professionnel, c’est suffisant pour remplir une carrière mais un peu mince pour résumer celle de l’attaquant yvelinois. Jean-François Beltramini, du CA Mantes-la-Ville au Football Club de Rouen en passant, notamment, par le Paris Saint-Germain, a été un bon buteur dans les années 1980, époque où les statistiques comptaient moins que les faits. ll marquait régulièrement entre 12 et 19 buts par saison. Un luxe aujourd’hui ! Son chef-d’œuvre : 5 buts dans le même match contre Nancy, avec le Football Club de Rouen, en D1. Ses grands regrets ? Un passage trop discret au Paris Saint-Germain et le fait que sa belle efficacité dans l’attaque normande n’a, hélas, pas suffi à lui ouvrir les portes de l’équipe de France. Jean-François Beltramini a été jugé trop vieux. Pour lui, il était trop tard.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur