Jean-Christophe Repon, Capeb :
- © Joseph Melin

Jean-Christophe Repon, Capeb : "Limiter la validité des devis à un mois"

Pierre Pichère |  le 18/03/2021  |  NégoceStores et fermeturesEntreprisesFrance Matières premières

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Négoce
Stores et fermetures
Entreprises
France
Matières premières
Capeb
Jean-Christophe Repon
Valider

Le président de la Capeb Jean-Christophe Repon s'exprime sur la hausse des matières premières. Et appelle les artisans à la vigilance pour préserver leurs marges.

Comment la Capeb perçoit-elle la question des coûts d'approvisionnement ?

Les artisans ont de l'activité, mais les délais d'approvisionnement s'allongent et les prix augmentent, du fait d'un mélange de facteurs : Covid, arrêt de certaines industries, une part de dumping... Nous avons écrit le 16 février dernier à Bruno Le Maire pour l'appeler à la vigilance et surveiller que certains n'y voient pas une aubaine.

Cette situation met-elle les artisans en difficulté ?

Si nous sommes prévenus à l'avance de hausses de prix, nous indexons nos prix, et cela ne nous pose pas directement de difficulté - même si la question se pose à la fin en termes de pouvoir d'achat de nos clients. Mais face à des hausses brutales, il peut y avoir un danger pour les entreprises. Par exemple, en serrurerie-métallerie, les carnets de commandes sont pleins. Si les prix ne peuvent être révisés, c'est la marge des entreprises artisanales qui disparaît !

Quel conseil donnez-vous aux artisans ?

En marchés publics, le mécanisme existe. Pour les contrats avec les particuliers, les artisans ont intérêt à modifier la durée de validité de leurs devis. Au lieu de trois mois, il vaut mieux limiter la validité à un mois, et ajouter une clause permettant de répercuter la hausse des prix.

Craignez-vous que ce mouvement de hausse freine l'activité en rénovation énergétique, soutenue par l'Etat ?

La facture des travaux augmente, mais les aides sont forfaitaires. Logiquement, le reste à charge est plus important ! Cela peut donc ralentir l'activité pour les travaux liés à Maprimerénov.

Commentaires

Jean-Christophe Repon, Capeb : "Limiter la validité des devis à un mois"

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil