En direct

Jardin thérapeutique au centre anticancer

Nicolas Guillon |  le 29/06/2012  |  CalvadosFrance entièreCollectivités localesRhôneInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Calvados
France entière
Collectivités locales
Rhône
International
Valider
Caen -

«Faites-nous rêver », c’est la commande peu banale que le centre de lutte contre le cancer François-Baclesse de Caen a passée en 2009 à Benoît Dumouchel, un jeune architecte-paysagiste caennais (Atelier Zenobia). L’objet du rêve : un petit coin de verdure, une extension à ciel ouvert de l’espace thérapeutique classique, l’une des suggestions revenant le plus souvent dans la boîte à idées déposée à l’entrée de l’hôpital. Benoît Dumouchel obtient l’autorisation de soumettre un questionnaire aux personnels, aux patients et à leurs visiteurs. « Le mortier de ma réflexion », explique-t-il, avant de préciser : « J’adore réfléchir. »

Quelques mois plus tard, ressort de ce cerveau en ébullition l’esquisse d’une version moderne des jardins de Babylone , « un jardin en élévation, invitant à s’affranchir de la gravité ». Celui-ci crée sept microcosmes sur 700 m 2 : le jardin pergola, le jardin « bain de soleil », le jardin d’eau, le jardin repos, le jardin jeu, le jardin zen et le jardin forêt. « Autant de lieux pensés pour le partage, pour s’extirper d’une chambre qui manque d’humanité, poursuit Benoît Dumouchel. Je veux permettre aux hommes et aux femmes, aux malades mais également à leur entourage, de s’exprimer en toute liberté dans cet espace, l’expression étant l’essence même du jardin. »

Mécénat et parrainage

Le maître d’ouvrage voulait rêver, le maître d’œuvre lui a écrit un poème… Mais pour transformer le rêve en réalité, il faut compter 500 000 euros HT de travaux, et le centre Baclesse n’a pas le premier d’entre eux pour lancer ce type d’opération. Le financement sera assuré par le mécénat, sous le parrainage du cinéaste Jacques Perrin et par des dons anonymes à l’occasion d’obsèques.
Après neuf mois de chantier, Océan Vert a été inauguré le 22 juin. Au-delà du concept, la réalisation se distingue par la qualité et la performance de ses matériaux : béton sable coloré, brique de Glos, pierre de Creully, chêne brut, mélèze, bambous, éclairage LED. Les végétaux proviennent du jardin des plantes tout proche et des pépinières Soupe à Lyon. En 2011, Benoît Dumouchel avait été récompensé de la Marianne d’or pour un aménagement urbain réalisé à Dozulé (Calvados).

PHOTO - 654334.BR.jpg
PHOTO - 654334.BR.jpg - © ZENOBIA

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur