Entreprises de BTP

Japon: Mitsui Construction, Sumitomo Construction négocient une fusion

Le groupe japonais de construction Mitsui Construction a indiqué mardi avoir entamé des négociations avec son homologue Sumitomo Construction en vue d’une éventuelle fusion, afin de faire face à la crise de l’économie japonaise. « Notre groupe et Sumitomo Construction sont en train de négocier un renforcement de nos relations, notamment l’intégration de nos opérations, en plus des alliances conclues dans le passé », a indiqué Mitsui Construction dans un communiqué.
Les chiffres d’affaires respectifs des deux groupes les placent environ au quinzième rang parmi les acteurs japonais, mais si on les additionne, ils constituent à eux deux le septième constructeur immobilier japonais.

Le secteur de la construction japonais est l’un des plus frappés par la crise, notamment du fait de la baisse des commandes de travaux publics qu’elle entraîne. En décembre le groupe Aoki a fait faillite, laissant des dettes de 522 milliards de yens (4,55 milliards d’euros), en dépit d’un plan de restructuration annoncé en 1999 qui comportait un important abandon de créances.

Mitsui et Sumitomo s’efforceront de réduire leurs coûts notamment par des suppressions de postes. Les deux groupes doivent rembourser une dette d’environ 600 milliards de yens. Les deux constructeurs employaient à eux deux 4.900 personnes fin septembre (maisons-mères seulement). Ils veulent réduire leur personnel de 10% par des départs naturels en retraite, affirme le Nikkei.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X