En direct

Jacques Chanut quitte la présidence d’Action Logement
Jacques Chanut, quittera la présidence d'Action Logement Groupe en février. - © © David Morganti

Jacques Chanut quitte la présidence d’Action Logement

Barbara Kiraly |  le 16/01/2018  |  ImmobilierTechniqueBâtiment

L’actuel président de la FFB quittera la présidence d’Action Logement Groupe en février prochain a-t-il fait savoir ce mardi 16 janvier, dans le cadre des vœux de l’organisme paritaire qui collecte la participation des employeurs à l’effort de construction (Peec).

« Sans quitter Action Logement, le temps est venu pour moi de quitter la présidence d’Action Logement Groupe, mais je reste membre confédéral au  titre du Medef et j’entends bien veiller au bon déroulement du projet », a lancé à son auditoire Jacques Chanut, à l’occasion des vœux de l’organisme paritaire ce mardi 16 janvier à Paris. Rappelons que l’ex-1% Logement collecte la participation des employeurs à l’effort de construction (Peec) et qu’il est engagé à hauteur de 15 milliards d’euros dans le financement des politiques publiques en matière de logement (voir encadré). Le départ de Jacques Chanut prendra effet en février, suite à la tenue du conseil d’administration de l’organisme paritaire.

Pour expliquer les raisons de son départ, Jacques Chanut invoque la charge de travail liée à ses multiples casquettes. En plus d’être président de la FFB, ce dernier est également « un chef d’entreprise en activité ». Et puis « il y a des élections au mois de juin au Medef et il me paraissait important qu’un président de fédération ne soit pas à la tête d’Action Logement pour que ce ne soit pas un sujet. Il était important pour moi qu’une fois ma mission accomplie, que la réforme d’Action Logement et la signature de la convention quinquennale avec le gouvernement soit actée, je redevienne président de la commission Logement du Medef. »

Intraitable sur la vente HLM

C’est un président sortant mais offensif qui a énoncé son discours devant un parterre de professionnels du logement privé et social. D’abord, Jacques Chanut a exhorté son successeur à « garder le cap du doublement de la production de logements » pour atteindre 55 000 logements mis en chantier en 2022 via les entreprises sociales pour l’habitat (ESH) sous gouvernance Action Logement. Ensuite, il a envoyé un message clair aux ESH du groupe : « la règle est la même pour tous. Rien ne pourra expliquer que le taux de 1% de vente de logements sociaux ne soit pas atteint en 2019, si c’était le cas, nous exigerions des cessions en bloc à la structure de portage » qu’Action Logement Groupe doit créer pour faciliter la vente HLM.

A ce sujet, la structure de portage de logements sociaux devra être opérationnelle d’ici la fin du 1er trimestre 2018. D’ici là, le collecteur de la Peec devra lancer « un premier appel à manifestation auprès des bailleurs sociaux, indique la synthèse de la convention quinquennale. Les modalités du dispositif seront précisées dans une convention d’application entre l’Etat et Action Logement à intervenir au plus tard le 30 juin 2018. » Enfin, les produits de la vente de ces actifs devront être réinvestis dans la production de logements sociaux « dans les conditions fixées dans le cahier des charges », rappelle le document.

Pas intéressé par le patrimoine des Offices HLM

Jacques Chanut a également tenu à rassurer les présidents d’offices HLM. « Notre structure n’a pas vocation à acquérir les logements des offices s’ils n’ont pas d’intérêt pour nos entreprises ou leurs salariés, je demanderai au conseil d’administration de se prononcer officiellement sur le sujet. »

Enfin, celui qui est encore président d’Action Logement Groupe estime que les cessions d’activités concurrentielles, qui n’ont pas de vocation sociales  - « à l’exemple de sociétés de marchands de bien immobilier, voire de promotion qui font des opérations sans vocation sociale », énumère Jacques Chanut - devraient finalement être actées d’ici la fin du 1er semestre 2018. « Il fallait réaliser un inventaire des activités pour vérifier qu’il n’y avait pas certaines branches qui avaient une vocation sociale et qu’il aurait fallu conserver, ensuite nous avons procéder par appel d’offres pour la reprise des activités, il faut laisser du temps aux choses. »

Plus de 15 milliards d’euros d’investissement sur 5 ans

La convention quinquennale signée entre Action Logement Groupe et le gouvernement (Bercy et ministère de la Cohésion des territoires) engage le collecteur de la participation des entreprises à l’effort de construction (Peec) à plus de 15 milliards d’euros. Cette convention prévoit qu’Action Logement participe notamment au financement du doublement de l’Anru 2, à la revitalisation des centres ville, à la production et la rénovation HLM (via les prêts de la CDC), au fonds national des aides à la pierre (Fnap), à la construction de 4O OOO logements dédiés aux jeunes(dont 2O OOO aux jeunes actifs) et au développement de la caution locative Visale, etc.

Commentaires

Jacques Chanut quitte la présidence d’Action Logement

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX