Jacques Chanut :
- © C.BOULZE / Le Moniteur

Jacques Chanut : "L'Opco est là pour remplacer le CCCA-BTP"

Laurent Duguet |  le 29/05/2019  |  Formation continueFormation initialeFormation BTPCCCA-BTPOpco Construction

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Formation continue
Formation initiale
Formation BTP
CCCA-BTP
Opco Construction
Constructys
FFB
Jacques Chanut
Valider

Jacques Chanut, président de la FFB, répond aux prises de position de la Capeb et de la CFDT suite à l'ouverture des négociations, le 22 mai dernier, sur le financement de l'apprentissage.

« Nous ne sommes ni à l’origine de la loi du 5 septembre 2018 (sur la liberté de choisir son avenir professionnel,), ni de la création des OPCO ou de France Compétences (l’Autorité nationale de régulation et de financement de la formation professionnelle et de l'apprentissage) ! ».

La réaction de Jacques Chanut, président de la FFB, intervient dans le climat pour le moins tendu de l’ouverture de la négociation de branche sur le financement de l’apprentissage et de la formation professionnelle dans le BTP. C’est dans ce contexte que la FFB et la FNTP ont émis une proposition – aussitôt dénoncée par la Capeb côté patronal et la CFDT et la CGT côté salariés – d’une cotisation spécifique abondant directement l’Opco de la construction et non plus le CCCA-BTP et son réseau de CFA.

Ne pas multiplier les interlocuteurs

Le président de la FFB, qui « trouve dramatiques et inquiétantes ces alliances contre nature », estime qu’on ne peut faire l’économie d’un certain nombre d’interrogations en matière d’apprentissage et de formation professionnelle.

Sur le même sujet Formation: Jean-Christophe Repon dénonce "une captation, presque un braquage"

« Alors que l’Opco de la construction est là pour remplacer le CCCA-BTP, veut-on multiplier les couches d’intervention pour maintenir à tout prix en place des structures ? Posons nous les bonnes questions ! Les entreprises sont-elles satisfaites de la qualité de la formation continue ou de la quantité d’apprentis formés ? Non ! Que doit-on faire ? Surtout ne rien changer ou plutôt adapter l’outil pour le rendre plus souple et plus efficace ? Je ne vois pas l’intérêt de maintenir une telle structure. L’enjeu est que l’ensemble des TPE – qui sont, je le rappelle, majoritaires à la FFB – puisse bénéficier de baisse de cotisations tout en obtenant un meilleur service ».

Sur le même sujet Financement de l’apprentissage dans le BTP: une négociation sous très haute tension

Face à la crainte exprimée par la Capeb de voir la  formation professionnelle délaisser certains métiers et territoires, Jacques Chanut abonde : « C’est une préoccupation que je partage, mais c’est bien pour cela que l’on veut réadapter les outils de la formation en les rendant plus simples ! Il s’agit de concentrer des moyens de péréquation et de justifier notre réactivité face à la demande des entreprises, par exemple, en tissant des liens entre le tissu local et des CFA. Plutôt que de contraindre dix couvreurs à de longs déplacements pour se former, imaginons des CFA sans murs pour les accueillir pendant la durée nécessaire. Il nous faut pousser certains murs intellectuels dans une enveloppe financière désormais contrainte, et non pas s’obstiner à orienter les fonds vers des structures qui n’ont pas prouvé leur pleine utilité. L’enjeu c’est de trouver et de former des jeunes, pas de défendre des chapeaux à plumes ! »

Sur le même sujet Les salariés du CCCA-BTP réagissent vivement aux propos de Jacques Chanut

Commentaires

Jacques Chanut : "L'Opco est là pour remplacer le CCCA-BTP"

Votre e-mail ne sera pas publié

Babeth

29/05/2019 14h:17

"Les entreprises sont-elles satisfaites de la qualité de la formation continue ou de la quantité d’apprentis formés ? Non !" Merci pour cette phrase tellement agréable à lire quand on est professeur dans un CFA du BTP!!!! D'autant plus que cela ne reflète absolument pas la réalité du terrain qui montre un réel enthousiasme pour la formation par alternance dispensée dans le réseau des CFA du BTP.

Votre e-mail ne sera pas publié

daniel sellier

29/05/2019 18h:26

Quel aplomb dédaigneux ; quel manque de respect envers les artisans fabricants et formateurs qui versent depuis des année des sommes pour se former et former nos jeunes avec des savoirs faire en perpétuelle évolution ; faut t'il vous rappeler que dans le bâtiment c'est les artisans de la Capeb qui sont majorita

Votre e-mail ne sera pas publié

T'es un vainqueur Jacques

29/05/2019 20h:56

Vous aimez bâtir des projets pédagogiques et éducatifs ambitieux, Vous êtes convaincus que ce qui prime, c'est la qualité de la formation dispensée, Vous considérez que la formation professionnelle n'est pas simplement une variable d'ajustement, Alors faites comme Jacques, rejoignez la Fédération Française de Belote !

Votre e-mail ne sera pas publié

T'es un vainqueur Jacques

30/05/2019 11h:32

L'adjectif "dramatique" est bien le bon mot... Quelle méconnaissance ! Ça fait peur.

Votre e-mail ne sera pas publié

Isa13

30/05/2019 13h:34

Pour avoir été longtemps dans une entreprise du Bâtiment, il faut savoir que les apprentis sont en majorité formés chez les artisans. D'où l'inquiétude de la Capeb, qui est certainement légitime.

Votre e-mail ne sera pas publié

Tartanpion

31/05/2019 07h:43

Caricatural

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur