En direct

ITE 100% bois
Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte pour choisir un bardage : esthétique, exigences techniques, réglementation, situation environnementale du bâtiment. L’isolant en panneaux de fibre de bois n’entraine aucune contrainte particulière. - © © Stéphane Miget

ITE 100% bois

Stéphane Miget |  le 08/04/2014  |  iteProduits et matérielsBardageBoisEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériaux
ite
Produits et matériels
Bardage
Bois
Environnement
Second œuvre
Santé
Immobilier
Technique
Gros œuvre
Hygiène
Valider

Sommaire du dossier

  1. Du verre cellulaire pour l'isolation extérieure
  2. Les fabricants passent en mode « push »
  3. Le PU, un ténor qui ne demande qu’à s’imposer
  4. Des locaux tertiaires obsolètes rénovés avec un budget maîtrisé
  5. ITE et style néo-normand pour une nouvelle résidence à Deauville
  6. Une résidence isolée par un système composite à aérogel de silice
  7. 8 isolants Acermi pour une ITE
  8. ITE 100% bois
  9. Isoler par l’extérieur avec des isolants biosourcés
  10. Le marché de l'isolation par l'extérieur se porte bien
  11. Comment ça marche : l’isolation des murs par l’extérieur
  12. 8 systèmes d’ITE sous enduit
  13. Bardages et vêtures : de nouvelles tendances portées par l’ITE
  14. Modalités de classement des infrastructures de transports terrestres et isolement acoustique des bâtiments d’habitation dans les secteurs affectés par le bruit
  15. Pose d’un système ITE trois en un, 100 % minéral
  16. LYON La métamorphose d’un garage en bureaux high-tech
  17. Rénovation d’un système d’isolation par l’extérieur datant du siècle dernier
  18. Les isolants thermiques extérieurs sous enduits
  19. Isolation par l'extérieur avec pierre de taille ou autres maçonneries apparentes.
  20. Introduction
  21. La formation comme priorité
  22. L’esthétisme prend de plus en plus d’importance
  23. Un marché qui attise les convoitises
  24. ITE : plus de 16 millions de mètres carrés installés en 2011
  25. Isolation thermique par l’extérieur : le marché qui monte, qui monte…
  26. Des solutions diversifiées pour un marché en forte croissance
  27. Des systèmes complets pour assurer le boom du marché
  28. Champ libre pour les architectes
  29. Une offre qui doit mûrir
  30. Matériaux bio-sourcés Fibre de bois et ouate de cellulose en tête du peloton
  31. ITE en chanvre
  32. 400 m2 de façade isolée par insufflation de laine minérale
  33. Blocs isolants Assurer structure et isolation en une opération
  34. Isolation thermique par l’extérieur, attention à l’acoustique
  35. Ilhem Belhatem Béton de chanvre projeté
  36. Magasin Holt Renfrew Vancouver (Canada)
  37. ECOLE MATERNELLE TELEFONPLAN / STOCKhOLM (SUEDE)
  38. Pavillon de la Finlande EXPO 2010 A SHANGHAI (CHINE)
  39. immeuble de logements Sourcea Lyon Confluence
  40. Isolation par l’extérieur d’un immeuble haussmannien
  41. Villa Dupli-casa LUDWIGSBURG (Allemagne)
  42. Chantier Trois types de revêtements pour l'ITE de huit logements
  43. Conjugaison de matériaux naturels et high-tech pour une maison exemplaire
  44. analyse comparative de la possibilité d'un béton isolant
  45. Béton isolant structurel à très hautes performances pour logements
  46. Congrès Passivhaus : les isolants sous vide mis en avant
  47. Un liant vert pour un isolant végétal
  48. ISOLATION Les matériaux à changement de phase
  49. Isolant à changement de phase pour améliorer l’inertie thermique
  50. Dispositions favorisant la performance environnementale et les énergies renouvelables dans les constructions et l’habitat (application des articles L. 111-6-2, L. 128-1 et L. 128-2 du code de l’urbanisme)
  51. Isolation par l’extérieur, l’alliée de la RT 2012

Prescrire un système d’isolation thermique (ITE) tout bois, isolant et bardage, est de moins en moins rare. Outre le caractère « écologique » de la proposition, cela s’explique par une multiplication de l’offre de bardage et par une monté en qualité des panneaux isolants en fibres de bois. Option technique qui ne se cantonne pas à la construction bois.

On peut dire que le bois s’est bien implanté dans la construction et il a même gagné les systèmes d’isolation thermique par l’extérieur (ITE), qui réunissent l’isolant sous la forme de fibres de bois et le bardage bois. Pour le moment, peu de systèmes en kit mais les concepteurs et les entreprises n’hésitent pas à réunir les deux produits. La raison relève bien sûr de l’évidence : la cohérence entre les matériaux. Une approche aujourd’hui grandement facilitée par les certificats Acermi (Association pour la certification des matériaux isolants) dont peuvent se prévaloir la majorité des fabricants. De quoi rassurer pleinement les concepteurs quant à la pertinence de leur propriété. Si ces solutions concernent en premier lieu la construction bois, en croissance, il n’existe aucune contre-indication à les mettre en œuvre sur un mur béton traditionnel.

Protection été hiver


Au chapitre de leurs qualités mises en exergue, les fabricants arguent que cet isolant biosourcé est le plus complet et le plus performant qui apporte une protection autant contre la chaleur en été que le froid en hiver. Traduction ? En saison froide, un faible coefficient de conductivité thermique lambda indique que l'isolant a une capacité également faible à transmettre la chaleur, attestant ainsi de son efficacité. La fibre de bois affiche un lambda moyen de 0,038 W/(m.K), ce qui, sans en faire l’isolant du siècle, la place néanmoins en bonne position. A titre de comparaison, le polystyrène présente un lambda moyen de 0,032 W/(m.K), la laine minérale une moyenne de 0,035 W/(m.K) tandis que celui du polyuréthane – le plus performant – est de 0,025 W/(m.K). Ainsi si l’on veut une performance équivalente, le panneau de fibres de bois aura une épaisseur supérieure, à savoir une différence de l’ordre de 1 à 3 cm ce qui n’est pas énorme.

Les fabricants d’isolants en fibres de bois regardent avec attention du côté du marché de l’ITE et vantent les nombreux atouts de leurs produits : respect de l’environnement, isolation thermique, protection contre le bruit, etc.
Les fabricants d’isolants en fibres de bois regardent avec attention du côté du marché de l’ITE et vantent les nombreux atouts de leurs produits : respect de l’environnement, isolation thermique, protection contre le bruit, etc. - © © Pavatex

Déphasage thermique

Bon point également pour le confort d’été ; les panneaux de fibres de bois s’avèrent, en effet, pertinents en raison de leur bonne capacité d'accumulation de la chaleur. Ainsi, ils sont capables de restituer plus tardivement la chaleur à l’intérieur des bâtiments. Le déphasage thermique dont est capable la fibre de bois atténue les seuils extrêmes de température en fonction du rythme jour/nuit – 6 heures pour une laine de verre contre 10-11 heures pour la fibre bois. Une propriété qui provient, tout comme son pouvoir isolant, du procédé même de fabrication du panneau. La technique du défibrage permettrait ainsi, selon les fabricants, d’en tripler les caractéristiques.

En outre, sa densité élevée lui confère de bonnes caractéristiques pour l'isolation phonique contre les bruits aériens et d'impact. De même, sa perméabilité à la vapeur d’eau en fait un régulateur hygrothermique dans la construction, évitant ainsi les désordres liés à la condensation.

La fibre de bois peut également remplir la fonction de pare-pluie et de coupe-vent, tout en offrant un complément d’isolation. Dans ce cas de figure, le panneau de forte densité (180/m3), qui comprend rainures et languettes sur ses quatre chants, fait l’objet d’un traitement de surface sans danger pour les échanges gazeux, telle la vapeur d’eau, dans la structure du bâtiment.

Pléthore de bardages


Quant au bardage intégrant un système d’ITE tout bois, il peut se présenter sous la forme de lames en clins ou profilées, de panneaux ou bardeaux, à claires-voies, seules ou associées à d’autres matériaux. Bref, la palette d'habillages des façades laisse une certaine liberté pour des compositions originales. Les fabricants n’en finissent pas de peaufinert leurs produits en développant des bardages avec des lames plus ou moins larges à fausses claires-voies avec fixations dissimulées, des surfaces brutes de sciage, rabotées ou brossées pour des finitions brutes très prisées… Ils s’attachent à soigner leurs propositions et à les démultiplier. Certaines d’ailleurs jouent la carte de la couleur, soit avec des peintures plébiscitées pour leur efficacité et leur durabilité (jusqu’à dix ans) ou des lasures – imprégnation et/ou finition – qui suscitent tout autant l’engouement. A noter, ces produits présentent, en outre, de très bonnes propriétés hydrofuges, anti-ultra-violets, fongicides, insecticides et algicides.

Du côté des traitements du bois, place aux produits naturels. Certains produits toxiques sont ainsi bannis au profit d’essences résistant naturellement, ou de traitements thermiques comme le bois chauffé et bois rétifié – deux procédés très compétitifs pour les bardages. A noter, les cahiers des charges, lorsqu’il y a démarche HQE par exemple, excluent de plus en plus les traitements chimiques, notamment celui par autoclave classe 4 (recyclage difficile).

Impact environnemental des produits

Le bois est considéré comme un matériau ayant peu d’impact sur l’environnement. Néanmoins, il est important de respecter quelques règles pour réduire l’empreinte environnementale du bâtiment lors du choix des panneaux isolants et des bardages.

-  S’assurer de la certification forestière des produits utilisés. Laquelle garantit leur fabrication à partir de bois récoltés dans des forêts dont la pérennité est assurée (FSC/PEFC).

- S’intéresser à l’analyse du cycle de vie des produits et procédés utilisés afin de mesurer leur impact environnemental en considérant toutes les étapes dudit cycle.

- Evaluer la quantité de déchets produits en fonction du calepinage et du degré de préfabrication possible des bardages.

- S’informer de la possibilité de réutiliser ou recycler les produits en fin de vie. Sont concernés les produits auxquels un traitement ou une finition ont été appliqués.

Commentaires

ITE 100% bois

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Exécution des marchés publics

Exécution des marchés publics

Date de parution : 11/2019

Voir

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur