Aménagement

Italie : 5000 immeubles de luxe à vendre

Le gouvernement italien mettra en vente, en septembre prochain, 5000 immeubles de luxe propriété de l’Etat, a annoncé la sous-secrétaire d’Etat à l’Economie chargée du patrimoine, Maria Teresa Armosino.
Dans une interview au Corriere della Sera, Mme Armosino précise que les services du Trésor italien recensent tous les édifices publics, environ 50000, que l’Etat va mettre sur le marché immobilier, de façon échelonnée, à partir de l’automne.
Le gouvernement de Silvio Berlusconi a en effet fait voter en juin dernier une loi baptisée « salva deficit » (éviter le déficit), dont les décrets d’application sont sortis fin juillet, afin de tirer un meilleur revenu des biens de l’Etat et de financer, par ce biais, des grands travaux d’infrastructures.

Le ministère de l’Economie compte encaisser 7 milliards dans cette opération qui permettra notamment de vendre nombre de casernes – environ 2500 – désaffectées et 9000 bâtiments des chemins de fer.
Le côté prestigieux de l’opération concernera les 5000 bâtiments de luxe que le Trésor a déjà recensés. « Ils seront vendus au prix du marché », a indiqué la sous-secrétaire d’Etat en précisant que les locataires actuels auront un droit de préemption.
L’adoption de la loi « salva deficit » avait suscité une polémique, l’opposition accusant le gouvernement de vouloir brader le patrimoine italien. Le président de la République Carlo Azeglio Ciampi était intervenu publiquement pour rappeler « le caractère inaliénable, inscrit dans la Constitution, des biens culturels » et demander des garanties à M. Berlusconi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X