Italcementi, l’Italien qui aimait la France
Quoique situé à l'extérieur du périphérique, le centre d'exploitation reste sur le territoire parisien - © © Milena Chessa

Italcementi, l’Italien qui aimait la France

Hugues Boulet |  le 08/07/2014  |  Produits et matérielsEuropeFrance entièreParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Produits et matériels
Europe
France entière
Paris
Valider

Filiale de l’industriel transalpin, Ciments Calcia, qui vient d’inaugurer un centre de distribution de 11 000 m3  juste à côté du périphérique parisien, est le co-leader du ciment en France.

Même si le site a déménagé du quai d’Ivry à la rue Bruneseau, toujours sur la ZAC Paris-Rive gauche mais juste de l’autre côté du périphérique – il le borde en fait et offre aux automobilistes son design innovant imaginé par VIB Architecture (Franck Vialet et Bettina Ballus, voir un portfolio) –, le centre de distribution Calcia d’Ile-de-France, inaugurée le 4 juillet dernier, reste unique par sa localisation à l’intérieur de la capitale. « Dans le cadre du réaménagement du 13ème arrondissement, il était important pour Anne Hidalgo de garder des installations industrielles dans la capitale, mais nous nous devions d’avoir une architecture de qualité », explique Jérôme Lestringant, responsable France des centres de distribution Calcia.

Du ciment identifié par RFID

 
Quand bien même la municipalité de Paris ne l’aurait pas exigé, on peut imaginer qu’Italcementi aurait soigné l’apparence de ce centre de distribution ultramoderne – reconnaissance automatique du ciment arrivé par train via un système RFID, transport pneumatique permettant un déchargement rapide des wagons, fonctionnement 24h/24h grâce un système de reconnaissance palmaire du chauffeur – d’une capacité de 11 000 m3. Il est vrai que le cimentier italien a toujours eu une "affection" particulière pour la France et ses principales filiales, Ciments Calcia et Unibéton, les deux occupants du site de Bruneseau, l’un pour la distribution, l’autre pour des essais en laboratoire.

 La France, premier marché du groupe

Avec 715 millions d’euros de chiffre d’affaires 2013 en France et 10 usines, Ciments Calcia occupe la place de major dans le domaine du ciment, à égalité avec Lafarge. En comptant GSM (sables et graviers), Unibéton (solutions béton prêt à l'emploi/470 millions d’euros) et l'activité granulats-chaux, la France a représenté 1,515 milliards d’euros de ventes en 2013, soit 30% du marché, ce qui en fait le premier marché d’Italcementi devant même l’Italie (655 millions). De plus, la technicité de Ciments Calcia constitue un plus très utile, comme le rappelle Giovanni Ferrario, son directeur opérationnel : « Pour Italcementi, la France reste un marché de pointe, avec une équipe très importante et une prédisposition à l’innovation et à la recherche. Ciments Calcia est une référence pour le groupe. »

Italcementi optimiste pour l’Hexagone


L’industriel italien aime à ce point la France qu’il ne s’inquiète pas outre mesure de la situation actuelle de son BTP : « La crise du secteur doit être considérée comme un ajustement temporaire, je suis optimiste », indique M. Ferrario. Le dirigeant souligne que le rachat par Italcemtenti de l’ensemble de Ciments français – filiale regroupant les participations à l’étranger de l’industriel – et l’augmentation de capital liée de 500 millions d’euros, n’aboutira en principe pas à « une diminution de notre implication en France ». À la suite au projet de fusion entre le suisse Holcim et Lafarge, l’industriel italien, cinquième cimentier mondial avec 4,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013, ne s’interdit d’ailleurs pas de regarder les opportunités de rachat qui pourrait surgir en France, même si c’est surtout dans les pays émergents que son regard va se porter. Le respect des règles anti-monopolistiques va en effet conduire Lafarge et Holcim à se séparer de 5 milliards d’euros d’actifs. En France, le Suisse devrait vendre l’ensemble de ses actifs.

Commentaires

Italcementi, l’Italien qui aimait la France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur