En direct

Issy-les-Moulineaux L’ancien fort transformé en habitations
PHOTO - IdF68 Issy.eps - © Architecture Studio

Issy-les-Moulineaux L’ancien fort transformé en habitations

le 12/09/2008  |  Hauts-de-SeineEntreprisesArchitectureEnergies renouvelablesEnergie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hauts-de-Seine
Entreprises
Architecture
Energies renouvelables
Energie
Professionnels
Valider

Les permis de construire pour les 100 000 m2 Shon à construire pour le Fort numérique d’Issy-les-Moulineaux ont été déposés fin juin. Bouygues Immobilier est le promoteur chef de file de cette importante opération réalisée sur un ancien terrain militaire, un fort du XIXe siècle. « Responsable du plan-masse et force de propositions, nous coordonnons tout le chantier avec les autres promoteurs et leurs architectes, avec les BET, sachant qu’Architecture Studio et Atelier 2A sont les architectes en chef du projet », explique Guillaume Capitant, directeur du programme chez Bouygues Immobilier.

Sur 12 ha et 103 000 m2 (1 520 logements), Bouygues Immobilier se réserve 52 000 m2 avec 480 logements en accession et 330 logements sociaux pour la SNI. Kaufman & Broad dispose de 18 000 m2 (245 logements) et Meunier Habitat associé à Vinci Immobilier de 33 000 m2 (465 logements).

Bâtiments elliptiques

Trois axes structurent le projet : un axe environnemental ; les nouvelles technologies (d’où le nom de Fort numérique) et, enfin, la qualité de vie (voir encadré). « Le plan masse se distingue par un verger central doté de treize villas, bâtiments elliptiques mais d’expression architecturale diversifiée », décrit Raymond Loiseleur, directeur général de la Semads (SEM de la communauté d’agglomération Arc-de-Seine). Quatre immeubles bastions – immeubles de logements à vue panoramique – sont situés à quatre angles du fort, et l’immeuble « Belvédère » en constitue le lieu emblématique. Il est formé de bâtiments distincts disposés autour d’une place, rassemblés au sein d’une forme galbée. A quoi il faut ajouter 45 000 m2 de bureaux pour accueillir la direction générale de la gendarmerie nationale (1 500 emplois), 1 240 m2 de commerces, une école maternelle et élémentaire, et une crèche. « Nous reconstruisons la ville dans la ville, en densifiant raisonnablement ce quartier conçu comme un jardin pauvre en voitures », souligne Laurent-Marc Fischer (Architecture Studio).

Concrètement, le promoteur chef de file finalise les permis de construire de chaque promoteur pour les intégrer au plan-masse. Les architectes en chef se sont partagé le travail : coordination architecturale pour Architecture Studio, et coordination réglementaire pour Atelier 2A. Chaque promoteur a recours à Architecture Studio et à Atelier 2A pour fluidifier le travail, mais en choisit deux autres pour personnaliser son projet. Ainsi, Bouygues Immobilier a sélectionné Jean-Marie Wilmotte et Guérin-Pedroza.

Des opérations de dépollution pyrotechnique

Les opérations de dépollution pyro­technique du site (des obus dateraient de la guerre de 1870) ont été confiées à Sita et Colas. Les travaux d’aménagement s’élèvent à 41 millions d’euros, et si le chantier démarre à l’été 2009, les livraisons pourraient s’effectuer par tranches entre 2011 et 2013.

Les grands axes du projet

Le projet s’articule autour de trois volets :

Un axe environnemental pour lequel le BET Terre Eco a rédigé le cahier de prescriptions environnementales. Tous les logements sont labellisés Habitat et environnement et Très haute performance énergétique. Ils sont chauffés et rafraîchis par la géothermie.

Les nouvelles technologies : Bouygues Immobilier a travaillé avec E-Lab (BET de veille technologique interne au Groupe Bouygues), avec Issy Média, organisme municipal, et de grandes entreprises. Le cahier des charges des nouvelles technologies porte sur la domotique (gestion de l’énergie) et le multimédia (accès à la fibre optique pour tous les ­logements).

La qualité de vie : Architecture Studio s’est associée au paysagiste Méristème, qui s’est concerté avec Terre Eco. Ils réfléchissent, par exemple, à une évacuation pneumatique des déchets ménagers pour éviter une noria de camions poubelles.

Fiche technique

Aménageur : Semads.

Promoteurs : Bouygues Immobilier et Société nationale immobilière (architectes : J.-M. Wilmotte et Guérin-Pedroza) avec Kaufman & Broad (architectes : MO Foucrasse et International d’Architecture), Meunier Promotion et Vinci Immobilier (architectes : Studio Bellecour et Haour).

Architectes en chef : Architecture Studio et Atelier 2A.

Paysagiste : Méristème.

BET HQE : Terre Eco.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur