En direct

Isolation des bruits solidiens : Ingérop développe le
Le poteau-ressort est deux fois plus large qu'un porteur traditionnel, 80 cm de diamètre, contre 40 cm en général. - © © DR

Isolation des bruits solidiens : Ingérop développe le "poteau-ressort"

le 09/04/2018  |  TransportTechniqueGros œuvrePoteau – poutre

Afin d'isoler des vibrations un édifice jouxtant l'une des gare du Grand Paris, Ingérop a développé un poteau porteur d'un nouveau genre: il intégre les ressorts en son sein.

Dans le cadre d'un projet jouxtant une gare du Grand Paris, les équipes d'Ingerop devait isoler le bâtiment des bruits solidiens. Comme le rappelle Pierre-Alexandre Cot, directeur du département structure bâtiment chez Ingérop, "la problématique est courante au-dessus des gares, la transmission des vibrations entre les rails et le bâtiment perturbe l'usage du bâtiment qu'il soit destiné à des bureaux ou à des logements". Or, il est nécessaire de respecter certains critères afin d’assurer le confort du public et donc d'isoler les constructions de ces nuisances sonores.

Pour absorber le bruit solidien dans les bâtiments se trouvant à proximité des voies ferrées, la solution habituelle est de mettre un niveau de boites à ressort, en général sous les éléments porteurs, qui permet d'isoler le bâtiment. L'inconvénient de ce dispositif tient dans son épaisseur, en général 80 cm additionnels entre les ressorts et la structure de génie civil nécessaire pour les mettre en place. Dans le cas de ce projet, pour lequel il y avait une contrainte de hauteur globale du bâtiment, la conséquence pour le promoteur était la perte d'un étage entier.

Intégrer l’isolation acoustique à l’intérieur des poteaux porteurs

Les équipes d'Ingerop ont donc créé et développé une nouvelle solution pour isoler le bâtiment sans perdre un étage : « le poteau-ressort » : au lieu de mettre en place un matelas de ressorts sous la structure, l'ingénieriste a intégré l'isolation acoustique directement à l'intérieur des poteaux porteurs du bâtiment. L'innovation consiste à intégrer des ressorts entre un fut extérieur et un poteau intérieur, dont la jonction des deux isolera les vibrations solidiennes vers les étages.

"En intégrant cet élément dans l'architecture du bâtiment, on perd quelques centimètres carrés au sol, puisque qu'un poteau classique fait environ 40 cm de diamètre alors que ce nouveau dispositif mesure 80 cm de diamètre, mais on gagne un étage", détaille Pierre-Alexandre Cot.

Préserver 4000 m² de surface

Dans le cas présent cela a permis au maitre d'ouvrage de préserver 4 000 m²de surface utilisable. En effet, ils n'auraient pas pu être construits sans cette solution, compte tenu de la réglementation incendie et des hauteurs de bureaux commercialisables. Ingerop a déposé un brevet sur ce dispositif.

Commentaires

Isolation des bruits solidiens : Ingérop développe le "poteau-ressort"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX