En direct

Isère Un musée archéologique en forme de pirogue à Paladru

Xavier Crépin |  le 26/02/2016  |  ProfessionCollectivités localesArchitectureCultureBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Collectivités locales
Architecture
Culture
Bâtiment
Isère
ERP
Valider

Depuis plusieurs années, le lac de Paladru attend un musée digne des collections du néolithique et de l’an 1 000 mises à jour sur ses berges et dans ses eaux. Après un premier projet, abandonné par le département de l’Isère en 2008, la communauté d’agglomération du pays voironnais a repris le flambeau d’un musée archéologique, dont « le thème principal est la relation de l’homme à son environnement, confie Jean?Paul Bret, président de la communauté d’agglomération. Avec un objectif de 30 000 visiteurs par an, il répondra à des enjeux économiques et touristiques et cherchera à tisser des liens et un sentiment d’appartenance au territoire pour les habitants ».

Affirmant le choix d’une « architecture élégante en métal, surmontée d’un toit-terrasse végétalisé, signifiante sans être complètement littérale, qui constitue une véritable invitation au voyage », la communauté d’agglomération a retenu le projet conçu par les agences Basalt et A-Team pour l’architecture, et Akiko pour la scénographie. Le bâtiment principal, d’une surface de plancher de 1 296 m2, sera habillé de lames de métal oxydées à différents degrés, alors que le bloc des ateliers pédagogiques et de la gestion administrative, traité en Inox polimoir, fera signal à la manière d’un totem.

Trait d’union entre le cœur du village et les berges du lac.

Ce projet architectural, paysager et scénographique, se revendique comme un trait d’union entre le cœur du village de Paladru et les berges du lac, entre le passé et le présent. Comme s’ils évoluaient à travers les couches historiques, les visiteurs plongeront vers un grand et unique plateau, avant de remonter vers le belvédère ouvrant sur le lac. Comme le précise Nicolas Debrosse, architecte chez A-Team, « la particularité des fouilles subaquatiques nous a conduits à proposer une mise en scène du lac qui s’est retiré ».

Les travaux, estimés à 3, 12 millions d’euros, financés par l’Etat, la région, le département et la communauté d’agglomération, devraient débuter courant 2017, pour une ouverture au public au printemps 2019.

PHOTO - 890275.BR.jpg
PHOTO - 890275.BR.jpg - © CEdric Lane

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur