En direct

Isère Les PME au crible des Eurofacilitateurs

ANNE CHATEL-DEMENGE |  le 27/03/1998  |  IsèreApprentissage BTPPME du BTPFrance Collectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Isère
Apprentissage BTP
PME du BTP
France
Collectivités locales
Matériel de chantier
Hygiène
Formation continue
Immobilier
Entreprises
Valider

« Nous voulons créer un électrochoc dans les entreprises » explique Odile Arnould, directrice de GREX, service de commerce extérieur des chambres de commerce et d'industrie de Grenoble et du Nord-Isère. En effet, beaucoup de PME lui semblent encore loin d'avoir compris les mécanismes du prochain passage à l'euro.

Conscient que la date du 1er janvier 1999 « n'entraînera pas une révolution, mais une série de problèmes ponctuels dont les solutions nécessitent d'être anticipées dès aujourd'hui », GREX a donc cherché à réveiller les entreprises iséroises. Il mise pour cela sur une nouvelle race de conseillers, les Eurofacilitateurs, concept original, visant à promouvoir une « action intelligente dans le domaine de l'emploi ».

Le projet consiste à recruter vingt demandeurs d'emploi, pour les rendre aptes à établir un diagnostic euro dans les entreprises. Recrutés au niveau minimum bac plus 2, dans une fourchette d'âge de 25 à 55 ans, les futurs Eurofacilitateurs sont indemnisés au titre de stagiaires de la formation professionnelle.

Après avoir suivi 200 h de formation dispensée par la CCI de Grenoble, ils s'apprêtent aujourd'hui à analyser les conséquences du passage à la monnaie unique dans les entreprises qui l'auront demandé. L'entreprise volontaire disposera ainsi, moyennant une contribution de 1800 F, d'un outil sur mesure.

Le demandeur d'emploi, ayant passé au crible une trentaine de sociétés d'ici à la fin de l'année, aura, au mieux, retrouvé un employeur, au pire, renoué avec la confiance pour mieux réintégrer le monde du travail. La formule, bien adaptée aux PME de 5 à 100 personnes qui n'ont pas besoin d'avoir recours aux services de grandes SSII, devrait concerner un millier d'entreprises iséroises : 200 ont déjà été contactées avec un taux de retour de 10 % début mars.

Le budget total de l'opération, initialement chiffré à 1,33 million de francs, pourrait être dépassé, et le conseil général de l'Isère est d'ores et déjà sollicité pour apporter sa contribution.

PHOTO : Vingt demandeurs d'emplois de niveau bac+2 ont été formés pour aider les PME à passer à l'Euro.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil