En direct

Investissements locaux : top départ pour l’Agence France locale
L'Agence France locale a été officiellement lancée le 22 octobre - © © Agence France locale

Investissements locaux : top départ pour l’Agence France locale

josette dequéant |  le 22/10/2013  |  EtatAisneEssonneNordRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Administration
Etat
Aisne
Essonne
Nord
Rhône
Réglementation
Réglementation des marchés privés
Valider

Entièrement détenue par les collectivités locales adhérentes, la nouvelle agence de financement de l’investissement local est désormais officiellement constituée. Elle ambitionne de délivrer ses premiers prêts fin 2014.

Avec onze collectivités locales fondatrices (1), la nouvelle agence de financement des collectivités locales, baptisée « Agence France locale », vient d’être officiellement constituée. « Les élus locaux, initiateurs du projet, réclamaient de longue date cette agence pour maintenir le plus haut niveau possible d’investissement » a rappelé Michel Destot, président de l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) , le 22 octobre 2013, lors de la création de l’Agence, en présence de Marylise Lebranchu et d’Anne-Marie Escoffier, respectivement ministre et ministre déléguée chargée de la Décentralisation. Il a toutefois fallu attendre la loi bancaire du 26 juillet dernier pour lui donner une existence juridique.

Sécuriser et diversifier les financements

Suite à la disparition de Dexia, le premier objectif de l’Agence France locale est d’assurer et de sécuriser les besoins financiers des collectivités. Sa mission : emprunter directement sur les marchés pour délivrer des prêts avantageux à ses actionnaires. Mais elle joue la carte de la prudence : son ambition est de lever, à terme, 25% des flux annuels du secteur local, soit environ 4 milliards d’euros. Les premiers prêts pourraient être délivrés fin 2014 (sous réserve de l’agrément de l’autorité de contrôle prudentiel).

Toutes les collectivités, quelle que soit leur taille, sont appelées à adhérer et plusieurs dizaines ont déjà fait part de leur intention de s’associer. Il leur suffira de verser un « ticket d’entrée » dont le montant sera équivalent à un pourcentage de leur dette. « Cette constitution de fonds propres est une garantie de nature à rassurer les investisseurs » souligne Jacques Pélissard, président de l’Association des maires de France (AMF).

Grâce à la qualité de sa signature, l’Agence devrait garantir aux collectivités locales une plus grande fluidité dans l’accès aux marchés financiers et instaurer une concurrence entre les banques classiques, la Banque postale et la Caisse des dépôts. Cette diversification des financements rassure les élus locaux, qui, sinon, dépendraient trop de Bercy.

(1) Région Pays-de-la-Loire , conseil général de l’Aisne, conseil général de Savoie, conseil général de l’Essonne, commune de Bordeaux, commune de Grenoble, commune de Lons-le-Saunier, communauté urbaine de Lille, communauté urbaine de Lyon, communauté d’agglomération de Valenciennes et  communauté d’agglomération de la Vallée de la Marne.

Commentaires

Investissements locaux : top départ pour l’Agence France locale

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur