En direct

Investissements locaux: - 5,6% en 2014, mais le pire est peut-être à venir...
Chantier de voie de bus en site propre à Toulouse - © © Tisséo

Investissements locaux: - 5,6% en 2014, mais le pire est peut-être à venir...

Olivier Baumann |  le 16/04/2014  |  Etat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Etat
Valider

Dans sa dernière note de conjoncture sur les finances locales, la Banque Postale prévoit un net recul des dépenses d’investissement des collectivités locales cette année, à -5,6%. Mais cette forte baisse n'est peut-être rien en comparaison de ce que réserve les trois prochaines années. La baisse de 10 milliards d’euros des dotations de l’Etat d’ici 2017 devrait très fortement impacter les budgets d’investissements: le scénario le plus pessimiste projeté par la Banque Postale conduirait à une chute des investissements de près de 35% d'ici trois ans !

C’est du jamais vu dans l’histoire des collectivités locales ! En 2014, l’épargne brute de l’ensemble des collectivités locales  - différence entre leurs recettes et leurs dépenses de fonctionnement, qui représente globalement leur capacité d’auto-financement – devrait être en baisse (-6%) pour la troisième année consécutive. C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture sur les finances locales du pôle collectivités locales de la Banque Postale, exposée par ses dirigeants le 16 avril au cours d’une conférence de presse.

Cette chute, liée à une progression des dépenses de fonctionnement plus rapide que celle des recettes courantes – les recettes fiscales devraient peu évoluer tandis que les dotations de l’Etat aux collectivités devraient baisser de 6% cette année - impacte directement les budgets d’investissement. Ceux-ci sont en effet financés pour plus des deux tiers (68,2 % prévus pour 2014) par cette épargne brute, et l’évolution des autres sources de financements – les recettes d’investissement d’une part, le recours à l’endettement d’autre part– ne change pas la donne (voir graphique ci-dessous)

L'investissement local et son financement
L'investissement local et son financement - © © Banque Postale

L’investissement des communes et des départements en forte baisse

Si bien que la Banque Postale prévoit une baisse de 5,6 % des dépenses d’investissement pour 2014, à 52,4 milliards d’euros (les investissements se sont établis à 55,5 milliards d’euros pour 2013). Dans le détail, « c’est principalement du côté du bloc communal que la baisse devrait être la plus importante (-6%), suivi des départements (-5%), analyse Thomas Rougier, directeur des études pour La Banque Postale Collectivités Locales. Les régions elles, devraient stabiliser leurs dépenses».

Si ces tendances sont à moduler en fonction des territoires, elles ne font évidemment pas l’affaire des entreprises de construction, dont l’activité dépend fortement des budgets d’investissement.

La baisse des dotations d’Etat va faire chuter les investissements locaux

Alors que le gouvernement prévoit de réduire de 10 milliards d’euros les dotations de l’Etat aux collectivités d’ici 2017 - soit une baisse moyenne annuelle sur trois ans de 7,4 % - la situation ne devrait pas s’améliorer à moyen terme, bien au contraire !

La Banque Postale a simulé l’effet d’une telle baisse sur l’investissement local (voir graphique ci-dessous). « Nous avons réalisé des projections théoriques selon plusieurs scénarios », explique Thomas Rougier. Le scénario de « base » est établi à partir d’hypothèses raisonnables sur les recettes courantes hors dotations (+3% par an), les dépenses de fonctionnement (+2% par an), la part des recettes d’investissement (20% de la dépense) et l’encours de dette (+1,9% par an). Avec ce scénario de base, la Banque Postale a calculé que le budget d’investissement des collectivités locales tomberait alors à 41,2 milliards d’euros en 2017, soit une baisse de plus de 20% par rapport à 2014 !

Projections théoriques des conséquences de la baisse des dotations de l'Etat sur l'investissement local
Projections théoriques des conséquences de la baisse des dotations de l'Etat sur l'investissement local - © © Banque Postale

Deux autres scénarios ont été simulés.  Le premier scénario prend l’hypothèse que les collectivités arriveront à contenir la hausse de leurs dépenses de fonctionnement à 1% par an (soit -1% par rapport au scénario de base), toutes choses étant égales par ailleurs. Dans ce scénario « optimiste », la baisse de l’investissement se limiterait alors à 48,1 milliard à l’horizon 2017 (-9% par rapport à 2014). Le second scénario, « pessimiste », prévoit cette fois que les recettes courantes n’augmenteront que de 2%. Le budget d’investissement théorique annuel tomberait alors à 34,7 milliards d’euro en 2017, soit -34% par rapport à 2014… Des perspectives qui ont de quoi inquiéter.

Commentaires

Investissements locaux: - 5,6% en 2014, mais le pire est peut-être à venir...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur