Etat et collectivités

Investissements d’avenir : les 11 lauréats de l’appel à projets « Open data au sein des territoires »

Fin du suspense : 11 projets viennent d’être choisis afin de répondre aux enjeux de l’open data dans les territoires. Parmi les gagnants, certains bénéficieront d’un co-financement (jusqu’à 50%) par le Programme d’investissements d’avenir.

La diffusion de la donnée publique progresse. Des solutions intéressantes dans les domaines de l’urbanisme et de la commande publique vont profiter d’un coup de pouce financier grâce au programme « Transition numérique de l’Etat et modernisation de l’action publique ». Créé par la loi de finances pour 2014 dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), il sert au financement de projets innovants et prometteurs sur le territoire. La sélection des propositions se fait après un appel à projets, et un comité d’experts indépendants retient par la suite les meilleures.

Un premier appel en 2015 a porté sur « l’industrialisation de la mise à disposition des données ouvertes » (open data), et permis de récompenser 21 participants à hauteur de 3,03 millions d’euros. Annoncé en mars dernier, le deuxième appel, auquel 2 millions d’euros seront consacrés, porte sur la même thématique, mais il s’adresse en particulier aux territoires. Cela s’explique notamment par le fait que la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 introduit l’obligation d’ouverture des données publiques pour l’ensemble des collectivités de plus de 3 500 habitants.

 

Des projets peu coûteux et rapidement évaluables

Tout le monde n’est pas admis à ce « concours ». Les projets doivent être portés par des acteurs publics nationaux ou territoriaux (un ministère ou une collectivité territoriale). Pour être financés, ils doivent également être développés sur un cycle court et mettre en jeu des financements limités (ne pouvant excéder 500 000 euros). Les participants ont enfin l’obligation de présenter des projets sous forme d’expérimentations dont les effets sont rapidement évaluables afin de les généraliser ou, au contraire, les abandonner. Au final, les lauréats seront cofinancés par le PIA jusqu’à 50%, le reste étant supporté par l’entité publique partenaire. L’objectif était de réunir une dizaine de vainqueurs. C’est finalement 11 avis favorables qui ont été rendus.

 

Des lauréats inspirés

 

Le Comité a entre autres retenu le projet Scope Occitanie, porté par le secrétariat général pour les affaires régionales, qui vise à être le point d’accès unique et dématérialisé pour la diffusion et l’échange des données de marchés publics sur la région Occitanie. Le projet SITE, du ministère de la Transition écologique et solidaire, ambitionne quant à lui de créer une plateforme de données autour des territoires d’exception. De son côté, UrbaClic (présenté par le Commissariat général à l’égalité des territoires) permettra de compiler et articuler les données des permis de construire pour les restituer de manière didactique. Une équipe (la DGfip, en partenariat avec la Région Bretagne) travaillera également sur un projet « transparence de la commande publique » et créera un flux unique des données des marchés publics.

 

Focus

Tous les lauréats de l'appel à projets "Développement de l'open data au sein des territoires"

 

Dataclic (CGET) permettra de rendre intelligible par tous la donnée publique brute à travers plusieurs solutions techniques: UrbaClic permettra de compiler et articuler les données des permis de construire pour les restituer de manière didactique ; CartoSdaasap visera à développer une cartographie dynamique des services aux publics.

Une équipe travaillera à la «Transparence de la commande publique» (DGFIP en partenariat avec la région Bretagne) et créera un flux unique des données des marchés publics. Ce projet s’inscrit dans les engagements pris par la France en faveur de l’ouverture des données de la commande publique. De part une approche orientée vers les usagers, le projet ambitionne de dessiner la commande publique « as a platform ».

Perf Asso (Djepva) œuvrera à améliorer la qualité des données sur les associations ouvertes récemment. Concevoir et expérimenter des processus permettant de collecter, consolider les données des associations, les extraire pour constater leurs imperfections, les étudier, les analyser, les parfaire, etc. Voici les objectifs de ce projet.

Le projet Site, Système d’Information Territoires d’Exception (du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire) vise à créer une plate-forme de données autour des territoires d’exception. Site est une plate-forme qui permettra à travers une API à une communauté d’utilisateurs de visualiser, consulter et télécharger les données sur les sites et territoires d’exception et de susciter des développements à partir de ces données.

DB Nomics (Cepremap/France Stratégie) réalisera une plate-forme libre de données économiques à l’aide des données recueillies sur les sites des instituts statistiques nationaux et internationaux. A terme, la plate-forme réalisera trois objectifs: la mise en place d’une nouvelle architecture technique pour faciliter le développement de la plate-forme, la création de nouvelles fonctionnalités pour la gestion du big data, et le renouveau de l’interface utilisateur pour atteindre de nouveaux publics.

Datalake Ecologie (CGDD) vise à mettre en place un outil intelligence de stockage, de gestion et de diffusion de la donnée, qui soit interopérable, pour simplifier et organiser une mise à disposition cohérente des données publiques locales, produites par les services statistiques des ministères de l’écologie et du logement.

Pic’Eau (département de Gironde) travaillera au développement d’API relatives aux données sur l’eau. La connaissance de l’eau et des milieux aquatiques est au centre de nombreux défis environnementaux et sociétaux (pollutions, partage de la ressource, changement climatique…). Organiser les données publiques et les diffuser pour répondre à ces défis est une mission majeure de l’Etat. Le projet Pic’Eau s’inscrit dans ce cadre, pour faciliter la diffusion et la valorisation des données sur l’eau.

Rennes souhaite mettre en place le premier «service public métropolitain de la donnée». Quatre axes préliminaires de travail sont définis: la collecte/ catalogage des données, le traitement de ces données (agrégation, anonymisation, analyse prédictive, etc.), la normalisation des flux et la diffusion, et enfin la gouvernance par la donnée.

Le Scope Occitanie (Sgar Occitanie) vise à être le point d’accès unique et dématérialisé pour la diffusion et l’échange des données de marché public sur la région Occitanie. Le but est d’ouvrir et de réutiliser un socle de données locales, consolidées pour stimuler leur diffusion et provoquer les échanges entre acheteurs, entreprises et citoyens.

L’équipe de Qualidata (Toulouse Métropole) souhaite développer une plate-forme de qualification de données locales. Le passage à l’échelle de l’ouverture des données opérée par la Loi pour une République Numérique présente un défi important: une plus grande quantité de données sera publiée mais la qualité sera-t-elle au rendez-vous ? Ce projet propose ainsi de créer une plate-forme nationale capable de tester la qualité des données publiées au niveau local, de qualifier les sources et de permettre des exploitations cohérentes au niveau national.

Open Data CACL est un outil d’exploitation et de valorisation des données ouvertes de la Communauté d’agglomération Centre Littoral de Guyane (CACL). Associé à la start-up guyanaise Mobapi, spécialisée dans la collecte, la transformation et la publication de données, l’Agglomération réalisera la première plate-forme d’Open Data en Outre-Mer. Ce service en ligne, développé sur la base d’une plate-forme innovante de traitement de l’information, permettra à la CACL d’exploiter des données liées à ses différents champs de compétences et de les rendre accessibles à tous (administrés, agents, élus, partenaires et entreprises).

 

Source: blog d’Etalab

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X