En direct

Investissements d’avenir dans la biodiversité
Un campagnol amphibie - © © syndicat de la Vallée de l'Iton

Investissements d’avenir dans la biodiversité

Laurent miguet |  le 22/02/2017  |  PaysageTechniqueEnvironnement

Jusqu’au 20 mars, les collectivités peuvent répondre à l’appel à projets du programme d’investissement d’avenir intitulé « Sites pilotes pour la reconquête de la biodiversité ». L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie a mis en ligne le cahier des charges sur son site.

Derrière l’appel à projets « Sites pilote pour la reconquête de la biodiversité », se cache un enjeu de croisement disciplinaire : le ministère de l’Environnement cherche une meilleure intégration entre les compétences de planification territoriale et de protection des milieux naturels. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a mis en ligne l’appel qui court jusqu’au 20 mars à 17 h. Avant la fin février, un contact avec l'équipe nationale chargée du projet doit précéder le dépôt des candidatures, via l'adresse suivante: [email protected]. Le commissariat général à l’investissement inclut la consultation dans le programme d’investissement d’avenir. D’un montant minimal de 700 000 euros, les projets pourront bénéficier de 60 % d’aides, pour leurs parties innovantes.

Les paysagistes retrouvent la nature

L’intégration pluridisciplinaire cherchée par les auteurs de l’appel favoriserait l’acceptabilité des  projets et répondrait à la frustration de nombreux professionnels qui se sont sentis exclus du Grenelle de l’Environnement : les paysagistes concepteurs espèrent figurer parmi les piliers des politiques publiques de protection de la nature, en s’appuyant sur l’esprit de la loi du 8 août dernier, dont l’intitulé rappelle les interrelations entre « la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages ».

Les projets innovants attendus par le ministère s’inscrivent dans cette ligne d’intégration : leurs ambitions peuvent se décliner « sur le plan technique, sociétal ou de la gouvernance », décrypte Didier Labat, chef de projet Trame verte et bleue et Planification à la direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature, mais aussi paysagiste par sa formation initiale.

Actifs à valoriser

Attendu depuis plusieurs mois, l’appel à projets s’adresse aux collectivités de toutes tailles, depuis les communes jusqu’aux régions redessinées en passant par les nouvelles métropoles. Mais le portage public n’exclut pas la mise en avant d’entreprises privées ou d’associations, comme l’indique également Didier Labat : « Les projets devront développer la création d’un actif, matériel ou immatériel, et présenter un acteur qui en porterait la valorisation ».

Commentaires

Investissements d’avenir dans la biodiversité

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur