En direct

Introduction

par jean-françois caille |  le 01/05/2008  |  EnergieArchitectureRéalisationsHaute-GaronneNord

Dans un article intitulé « Recettes pour une maison verte », le journal Le Monde dans son édition quotidienne, consacrait Il y a quelques semaines une pleine page aux technologies destinées à rendre notre habitat plus propre. Sous la photo d’une maison basse consommation conçue avec la caution d’un célèbre photographe héliporté par l’un des grands pavillonneurs français, on trouvait une liste à la Prévert des travaux à mener pour rendre écocompatible son petit chez-soi et, était-il immédiatement précisé, réduire sa facture énergétique tout en valorisant son bien immobilier. L’argument financier ainsi placé au premier plan, on trouvait pêle-mêle : eau chaude solaire, triple vitrage, chauffage au bois, isolation renforcée, panneaux solaires, chaudière à haut rendement et récupération de l’eau de pluie. Rien ne semblait manquer à cette panoplie miraculeuse censée préserver notre belle planète de la tragédie climatique. Est-il nécessaire de préciser que pas une fois la notion d’architecture n’apparaît dans ces quelques lignes ? Comme tant d’autres, cet article caractérise l’attitude adoptée par les Européens et plus particulièrement par les Français face à la problématique du développement durable et des principes de l’écoconstruction. S’il témoigne avant tout d’une prise de conscience salutaire au regard des changements climatiques en cours et à venir, il révèle aussi une approche très confuse, si ce n’est ambiguë des enjeux environnementaux. Effet de serre, pollutions industrielle et sanitaire, manque d’eau et de matières premières, surpopulation, les menaces environnementales sont extrêmement diverses et leurs conséquences parfois contradictoires. Les solutions proposées aujourd’hui sont tout aussi multiples qu’imparfaites. Les techniques sont balbutiantes, encore mal maîtrisées. On ne connaît pas toujours le mal réel, pas plus que les remèdes qui pourront le traiter, mais l’important semble-t-il, est de s’atteler à la tâche au plus vite.

Par son illustration comme par son propos, l’article du Monde est surtout significatif. Les dispositifs dont les médias grand public se font l’écho relèvent essentiellement de la maison individuelle. On dessine l’image idyllique d’une chaumière technologique, abri écoresponsable d’un petit bonheur fait de confinement et d’eau fraîche, si ce n’est d’eau de pluie récupérée. La maison écologique est dans l’air du temps : à l’ère de la console de jeu, les recettes technologiques ont la faveur du public, et tout système ingénieux et innovant semble assuré d’un succès immédiat. [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Cet article fait parti du dossier

Dispositifs durables

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur