En direct

Interview Le grand témoin « L’Ouest, une terre d’attractivité »
PHOTO - 4870.eps - © stephane bellanger/le moniteur

Interview Le grand témoin « L’Ouest, une terre d’attractivité »

Propos recueillis par Jean-Philippe Defawe |  le 19/11/2010  |  France AménagementLoir-et-CherProduits et matérielsConjoncture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Aménagement
Loir-et-Cher
Produits et matériels
Conjoncture
Calvados
Sarthe
Ille-et-Vilaine
Loire-Atlantique
Maine-et-Loire
Finistère
Architecture
Valider

Institution financière publique de la France placée sous le contrôle direct du Parlement, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) joue un rôle majeur dans l’économie et l’aménagement du territoire. Le point sur les grands enjeux régionaux avec son directeur interrégional Ouest, Jean-Marcel Morisset.

Tout le monde ou presque connaît, la Caisse des dépôts et consignations, mais pouvez-vous nous rappeler en quoi cette institution est un acteur important du bâtiment ?

Lorsque la Caisse a été créée en 1816, l’idée était de protéger l’argent des plus modestes. Aujourd’hui, ces fondamentaux sont toujours là. Nous nous définissons comme un groupe public, dont la particularité est d’être un investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement du pays. Cette identité et ses principes d’action ont d’ailleurs été réaffirmés par la loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008. Avec le plan stratégique Elan 2020, nous nous sommes donné quatre priorités pour répondre aux urgences du pays : le logement et la ville, les universités, les PME et le développement durable.

Parmi nos missions, nous centralisons et gérons une part importante de l’épargne sur livrets, le Livret A notamment. C’est de cette ressource que provient le financement du logement social. Nous sommes, par exemple, le financeur le plus important du logement social dans la région Ouest. En 5 ans, cette activité a doublé, tant en volume qu’en montant des prêts.

Ce financement s’inscrit dans une démarche globale. Nous avons, par exemple, mis en place un dispositif d’accompagnement des éco-quartiers qui concernent au niveau régional les villes d’Angers, de Brest ou de Rennes. A Rennes avec l’opération de La Courrouze, la Caisse, mais aussi ses filiales SNI et Icade réalisent des investissements finançant 289 logements intermédiaires, soit 36 % des logements prévus sur les deux secteurs opérationnels de cette ancienne friche.

Votre groupe a joué un rôle important durant la crise.

Effectivement, la Caisse des dépôts a permis à l’Etat, aux collectivités et aux banques d’obtenir des liquidités. Il n’y avait que l’emprunt qui comptait et on a découvert que les liquidités étaient devenues un bien public.

Mais, pour relancer la machine, un des éléments clé a été la dynamique entrepreneuriale. Et, à ce titre, le Fond Stratégique d’Investissement (FSI) a joué un rôle considérable. Je rappelle que cet outil est la réponse des pouvoirs publics aux besoins en fonds propres d’entreprises porteuses de croissance et de compétitivité pour l’économie française. Contrairement à une idée répandue, il ne touche pas que les grandes entreprises, même si il est important pour une région d’avoir des entreprises de taille nationale et internationale pour dynamiser l’économie locale. Lorsque le fonds investit 40 millions d’euros dans le groupe choletais Grimaud, un accouveur qui s’est diversifié dans la biopharmacie, c’est l’ensemble de la région qui en bénéficiera indirectement et donc les entreprises du bâtiment aussi.

D’autres actions sont entreprises, plus particulièrement pour les PME. En Basse Normandie, nous avons, par exemple, soutenu la création avec la région et Oséo d’une plateforme Appui PME ou le lancement du portail régional de la création d’entreprise.

Vous avez évoqué la dynamique entrepreneuriale. Comment se caractérise-t-elle dans le Grand Ouest ?

La région Grand Ouest se caractérise par un déficit en centres de décision et sièges sociaux, mais c’est aussi une terre d’attractivité composée d’un tissu de petites et moyennes entreprises extrêmement important et dynamique. Ce tissu de PME s’explique par le fait que les régions de l’Ouest ont un profil assez homogène en termes de structure d’activités, d’urbanisation et de cohésion sociale. On ne constate pas ce phénomène de grosses métropoles qui monopolisent l’activité et désertifient le territoire. Les pôles intermédiaires se développent plutôt bien maintenant un équilibre entre les mondes urbains et ruraux. On observe toutefois une tendance à un regroupement de ces PME. C’est particulièrement vrai dans le second œuvre du bâtiment.

Autre caractéristique : l’esprit entrepreneurial est beaucoup plus vivant ici que dans les autres régions. J’en veux pour preuve que l’ouest est la région la mieux pourvue en structures de prêts d’honneur soutenant les créateurs d’entreprises. Nous sommes également dans une zone où le mot solidarité à un sens et ce n’est pas un hasard si la concentration de sociétés coopératives est importante, notamment dans le bâtiment.

L’avenir de la région passe également par le développement de grands projets, dans lesquels la Caisse des dépôts joue souvent un rôle moteur. Quels sont ceux qui vous semblent prioritaires ?

Si nous n’avons pas le meilleur savoir, comment prétendre au meilleur savoir-faire ? La première des priorités est donc d’accompagner aux côtés des collectivités et de l’Etat le projet des universités de l’Ouest dans le cadre de l’appel à projets « Campus d’excellence » afin que les établissements de Brest, Nantes, Rennes, Angers, Le Mans ou Caen puissent acquérir ou conforter une dimension nationale ou internationale.

Le groupe s’est également pleinement mobilisé pour accompagner les grands projets du territoire. J’en vois trois principaux : l’aéroport Notre-Dame des Landes, qui peut devenir un vecteur formidable de développement pour le Grand Ouest mais la Caisse des dépôts ne sera pas présente directement au projet, la ligne à grande vitesse ouest, car contrairement à ce que tout le monde dit, l’aménagement du territoire n’est pas encore terminé ; et le développement des zones portuaires autour de Nantes -Saint-Nazaire, Brest et Caen.

Les missions publiques de la Caisse des dépôts

La Caisse des dépôts centralise et gère une part importante de l’épargne sur livrets (LivretA, LEP, LDD…).

Développement territorial.

Banquier du service public de la Justice et de la Sécurité sociale.

Gestionnaire de plus de 50 régimes de retraite.

Investisseur institutionnel, présente au capital de tous les grands groupes français à travers le Fonds stratégique d’investissement (FSI) détenu à 51 % par la Caisse des dépôts et 49 % par l’Etat français, CDC Entreprises (capital investissement), Qualium Investissement (d’investissement en capital transmission et capital développement concurrentiel).

Le groupe Caisse des dépôts est présent dans l’assurance de personnes (CNP Assurances), l’immobilier (groupe SNI et Icade), les services au développement des territoires (Transdev, Egis, la Compagnie des Alpes, Belambra) ainsi que dans le financement des infrastructures, au travers de sa nouvelle filiale CDC Infrastructure, et du climat et la finance carbone avec CDC Climat.

CHIFFRES CLÉS

• Bilan consolidé : 255,6 MdE

• Capitaux propres : 19.2 MdE

• Bilan des fonds d’épargne gérés par la Caisse des dépôts: 224 MdE

• Salariés : 5 400 (Caisse des dépôts) – 71 000 (Groupe Caisse des dépôts)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur