En direct

Interview « Accompagner le Grand Sud-Est dans les projets structurants »

Propos recueillis par P.D. (à Lyon) et R.M. (à Marseille) |  le 11/02/2011  |  France Collectivités localesAménagementConjonctureVar

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Collectivités locales
Aménagement
Conjoncture
Var
Rhône
Alpes-Maritimes
Savoie
Puy-de-Dôme
Isère
Haute-Savoie
Bouches-du-Rhône
Architecture
Valider

Acteur incontournable dans le financement de nombreux projets d’aménagement du territoire et de construction, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) est également un observateur avisé de l’économie régionale. Questions croisées à deux responsables de cette institution financière publique : Claude Blanchet, directeur interrégional Centre-Est (Auvergne-Bourgogne-Rhône-Alpes), et Jean-Paul Guérin, directeur interrégional (Paca, Languedoc-Roussillon et Corse).

Quel est le rôle de la Caisse des dépôts ?

Claude Blanchet : « La Caisse des dépôts et ses filiales constituent avec ses 71 000 salariés (50 % à l’international) un groupe public au service de l’intérêt général et du développement économique du pays. Elle gère des fonds privés protégés par la loi (livret A, consignations, régimes de retraite) et finance par des prêts à long terme le logement locatif social, les opérations de rénovation urbaine, les infra-structures (tramways, TGV, universités, hôpitaux). Elle investit, en appui des politiques de développement des territoires, dans des secteurs où les investissements sont insuffisants. En outre, la création du Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) a amplifié le rôle de la Caisse des dépôts au profit des entreprises et diversifié ses champs d’action avec le lancement du Programme d’investissement d’avenir (grand emprunt), dont 6,5 milliards d’euros lui ont été confiés en gestion. Le réseau des 25 directions régionales est l’interlocuteur direct des collectivités territoriales et partenaires locaux. Les directeurs régionaux sont également les délégués du FSI en région. »

Quelles sont précisément les missions de la CDC sur le territoire régional et interrégional ?

Jean-Paul Guérin : « Nos domaines d’interventions s’articulent autour de nos métiers historiques et des activités en développement sur les territoires qui nous concernent. Nous participons, par exemple, au financement des programmes de logements sociaux par prêts sur fonds d’épargne. Nous intervenons également dans le plan Campus, les infrastructures durables, comme les TCSP, le plan hôpital 2012, les énergies renouvelables, le numérique. La CDC peut aussi apporter des fonds propres au capital d’entreprises régionales ou intervenir dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir et de conventions avec l’Etat, comme c’est le cas dans l’opération « Ville de demain » ou le plan « EcoCités». »

Quelles sont vos priorités en matière d’investissements ?

Claude Blanchet : « L’immobilier est historiquement un champ légitime de notre domaine d’intervention d’intérêt général. Dans ce cadre, nous renforçons notre action pour faire face à de nouvelles priorités dans des secteurs où le groupe est, d’ores et déjà, un acteur reconnu : le tourisme, notamment social, avec la rénovation des infrastructures construites dans les années 1970 et le développement de services numériques. Nous interviendrons également dans une offre d’hébergement des personnes âgées. Notre action se structure également autour d’une offre de logement recentrée sur le caractère innovant et exemplaire, en particulier dans les domaines de la performance énergétique, de l’intégration des énergies renouvelables, du numérique ou des services aux personnes âgées et handicapées. A titre d’illustration, nous avons réceptionné en 2010 un programme mixte de 17 logements et locaux commerciaux à Grenoble. La construction d’une école d’infirmières et la réalisation d’un cinéma à Grenoble sont également en cours, idem à Lyon pour un programme de bureaux. Nous poursuivons l’aménagement de Lyon Confluence avec la signature du siège d’Euronews. En Savoie, 28 logements sont en chantier à Metz-Tessy. En Haute-Savoie, le rachat et restructuration d’un immeuble technologique pour l’accueil des entreprises spécialisées dans les nano cristaux est en projet, alors que 42 logements sont en construction à Viry. A Clermont-Ferrand, un immeuble de bureaux et locaux d’activité en ZFU vient d’être livré et l’extension d’une galerie commerciale de 5 250 m2 de Shon est en projet. A Moulins, la construction d’un multiplexe est en cours .»

Quelle est la réalité des investissements ?

Claude Blanchet : « Les investissements en fonds propres, pour un montant de près de 61 milliards d’euros, font de la direction interrégionale Centre-Est, un partenaire significatif dans près de 100 sociétés. Le montant des investissements 2010 en immobilier et dans les énergies renouvelables est de l’ordre de 27 millions d’euros pour un investissement de 320 millions d’euros avec le tour de table privé. L’encours des prêts destinés à financer le logement social est pour le Centre-Est de plus de 10 milliards d’euros. »

Jean-Paul Guérin : « En Paca, par exemple, nous avons déterminé trois champs d’action prioritaires. Il s’agit d’abord d’accompagner les métropoles dans leurs projets structurants, tels que les Opérations d’intérêt national Euroméditerranée et Plaine du Var à Marseille et Nice – toutes deux labellisées EcoCité – ou le Grand Projet Rade à Toulon. Nous soutenons également le tissu économique régional avec une mobilisation de la CDC en matière d’économie sociale et de financement des entreprises TPE et PME, un axe fort pour 2011. Nous intervenons enfin au niveau local, en réponse à des problématiques spécifiques ou à des projets complexes nécessitant notre intervention pour être confortés. »

Pouvez-vous citer des exemples ?

Jean-Paul Guérin : « Nous ciblons des projets dans le domaine de l’économie touristique, l’aide à la production d’immobilier dans les zones foncières tendues, le développement de projets innovants, adossés notamment aux pôles de compétitivité, la production d’énergies renouvelables, avec une recherche de projets biomasse. On peut citer, dans le tourisme, l’investissement effectué dans la Semlore pour la gestion de la station des Orres, un travail en cours avec la Région pour la rénovation d’immobiliers touristiques. En immobilier, l’investissement sur l’ilot Gambetta à Nice pour restructurer une friche urbaine, au travers d’une SCI montée avec Eiffage. Au niveau des projets innovants, et dans le cadre du Grand Projet Rade de Toulon, l’exemple d’Abyssea, initié avec le pôle Mer Paca et touchant notamment le portage du centre d’essais et d’expertise en mer profonde (Ceemp). En matière d’énergies renouvelables, nous avons soutenu les projets de centrales photovoltaïques au sol à Vinon-sur-Verdon et aux Mées, des projets de centrale en couverture de bâtiment (Porte Sud à Orange) ou encore des centrales s’intégrant dans des projets immobiliers, à forte ambition en matière énergétique (Artepark avec Artesol sur le Pays d’Aix). »

La CDC apparaît également de plus en plus dans les PPP. Pourquoi ?

Jean-Paul Guérin : « Les PPP font partie de notre activité de co-investisseur, au même titre que les participations minoritaires prises dans des tours de table de SCI ou de SAS. Nous analysons les dossiers au regard de la légitimité de notre intervention. Pour le PPP du Stade Vélodrome de Marseille, la CDC s’est engagée aux côtés de GFC-Bouygues, car il s’agit d’un projet de restructuration d’un quartier avec des enjeux pour développer une mixité sociale et fonctionnelle. La mobilisation du groupe CDC a également intégré la participation du groupe Egis-Iosis en matière d’ingénierie et de la SNI, en matière de production de logements. A Nice, nous participons aux côtés de Vinci au PPP de l’Olympic Eco Stadium, car il possède une dimension développement durable particulièrement emblématique. Nos filiales sont également impliquées, à l’instar d’Icade, avec laquelle ont été réalisés les PPP du commissariat de police de Nice Les Moulins et celui du Centre de conservation des archives du MuCEM, à la Belle de Mai, à Marseille. »

CHIFFRES CLÉS

• L’intervention de la CDC dans le Grand Sud-EstFonds d’épargne, en cours de prêts :6,9 milliards d’euros en Paca2,8 milliards d’euros en Languedoc- Roussillon9,8 milliards d’euros en Rhône-Alpes1,4 milliards d’euros en Auvergne

• Salariés :51 en PACA, y compris effectif des collaborateurs DIR (direction interrégionale Méditerranée)31 en Languedoc Roussillon57 en Rhône-Alpes17 en Auvergne

• Encours pour les professions juridiques :3,4 milliards d’euros en Paca1,26 milliard d’euros en Languedoc-Roussillon3 milliards d’euros en Rhône-Alpes500 millions d’euros en Auvergne

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil