En direct

Internet devient un outil de travail

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI, XAVIER FODOR |  le 14/12/2001  |  CommunicationNumériqueEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Communication
Numérique
Entreprises
Valider

2e BAROMETRE e-construction BVA-Le Moniteur Fin 2000, notre sondage sur l'e-construction avait marqué l'intérêt du BTP pour Internet. C'est maintenant acquis : la deuxième édition du sondage « Le Moniteur », réalisé par BVA, confirme l'essor d'Internet dans le secteur.

L'image d'Epinal, selon laquelle le secteur de l'Internet évoluerait lentement dans le BTP, est révolue. Les taux d'accès au Web récoltés cette année sont fulgurants : la progression en un an est de + 31 % pour le négoce, + 28 % pour les maîtres d'oeuvre, + 10 % pour les maîtres d'ouvrage, et + 8 % pour les entreprises du BTP de dix salariés et plus. Effet de mode ? Certainement pas. Le niveau d'utilisation d'Internet dans le cadre professionnel est deux fois plus élevé qu'en 2000. Les internautes du BTP souhaitent avant tout utiliser Internet comme un outil d'aide à la recherche d'informations et de communication entre partenaires. Plus que jamais, Internet devient, et le sera de plus en plus, un outil de travail usuel. Cela devrait rassurer les différentes places de marchés qui ont souffert en 2001 du manque de maturité du marché.

Comme le précise Xavier de Cuverville, consultant indépendant et ancien directeur marketing de B2Build : « Il y a un an, quand les offres en e-construction sont apparues, personne n'a pris le temps de s'interroger sur les attentes des clients finaux ! Les investissements massifs, appuyés par de brillantes études de consultants, ont servi à développer des technologies très poussées mais peu accessibles aux utilisateurs du BTP. Les sociétés de l'e-construction, pourtant portées par des personnels issus du monde du bâtiment, n'ont pas su jouer un rôle de décodeur entre le langage technologique et celui de la construction. Nous voulions vendre une Ferrari à des personnes sans permis ! ».

B2Build en a fait les frais. Ce site a disparu des écrans au début de l'été. Et il n'a pas été le seul. Mercadium a dû mettre son offre en sommeil ; Constructeo, sauvé par sa fusion avec Bricsnet, n'a pu éviter les licenciements et la fermeture de son module d'e-commerce.

En ira-t-il de même en 2002 ? Seule certitude, notre sondage confirme l'attente très forte des professionnels du secteur vis-à-vis d'Internet. Dorénavant, le besoin et la demande existent. Aux différents sites et places de marchés de bien la cerner.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil