En direct

Intermat : un observatoire pour la zone EMEA
Le salon Intermat aura lieu du 23 au 28 avril 2018 à Villepinte. - © © DR

Intermat : un observatoire pour la zone EMEA

Hugues Boulet |  le 30/11/2017  |  Matériel de chantier

Les promoteurs du salon international ont présenté une analyse de la filière du matériel de chantier dans 12 pays de la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique.

Dans le cadre de la refonte complète du salon Intermat pour son édition 2018 (23 au 28 avril 2018, Villepinte), l’organisateur Comexposium (en partenariat avec Business France) a présenté ce jeudi 30 novembre son « Observatoire de la construction ».

Cet outil, qui sera bientôt disponible gratuitement sur le site du salon, est une étude très riche sur le marché de la construction et du matériel de chantier dans 12 pays de la zone EMEA (Europe-Moyen-Orient-Afrique). « Intermat est un salon international, mais qui est avant tout tourné vers ces régions du monde, alors qu’Intermat Asean, qui aura lieu du 6 au 8 septembre 2018 à Bangkok, couvre l’Asie du Sud-Est. Cet observatoire est pour les professionnels de la construction un outil de travail inédit par sa méthodologie et la masse d’information accumulée. »

1 000 milliards d’euros de projets

Le document de 96 pages présenté aujourd’hui par « l’Observatoire Intermat de la construction » étudie les stratégies et les opportunités de marché dans 12 pays choisis en fonction de leur niveau dinvestissements dans les infrastructures et le bâtiment : six en Europe (France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni, Italie), quatre en Afrique (Algérie, Maroc, Côte d’Ivoire, Kenya) et deux en Moyen-Orient (Émirats arabes unis et Qatar).

Chaque État fait l’objet d’une fiche très détaillée, avec une présentation analytique des grands projets de construction du pays en cours ou à venir à l’horizon 2025-2030. « Cela représente une centaine de projets au total, soit 1 000 milliards d’euros programmés », se félicite Isabelle Alfano, directrice du Pôle Construction de Comexposium. La fiche comprend aussi les plans d’investissement nationaux, les grands enjeux de sept secteurs applicatifs (ferroviaire, routier, bâtiment, ouvrages d’art, portuaire, mines et carrières, aéroportuaire), les principaux imports et exports de matériel de construction avec les références des marques étrangères commercialisées dans le pays pour les principaux types de produits.

Le petit matériel en vogue en France

Les chiffres pour la France de l'Observatoire Intermat de la construction
Les chiffres pour la France de l'Observatoire Intermat de la construction

Les données sur la France montrent le dynamisme de ce marché pour 2018 et les années à venir. « L’Hexagone est dopé par le Grand Paris, un projet de 42 milliards d’euros, ce qui aura un effet sur les matériels pour les travaux souterrains et de fondations, de grande profondeur, ainsi que pour les nouvelles technologies de modélisation des chantiers », estime Isabelle Alfano. « Plus globalement, la tendance en France est sur le petit matériel (mini-pelles, mini-chargeurs) qui trouve naturellement sa place dans les projets de rénovation et de développement urbains ».

Selon l’Observatoire, qui s’est servi des codes douaniers, le pôle d’expertise le plus important pour les importations en France est « Levage, manutention et transport » pour 52%, puis « Route, industrie des matériaux et fondations » pour 28%. Quant au marché de l’import, la catégorie « Tracteurs routiers pour semi-remorques » représente 1,1 milliard d’euros et les chariots électriques (tous secteurs) 499 millions, tandis que les chariots thermiques (dont télescopiques) sont à 436 millions.

Les principaux pays fournisseurs de l’Hexagone pour les matériels de chantier sont l’Allemagne (29%), l’Italie (15%) et la Belgique (10%). Quant aux exportations, le pôle d’expertise le plus important est « Levage, manutention et transport » pour 52% et la « Route, industrie des matériaux et fondations » pour 31%. Les principaux produits à l’export sont les « tracteurs routiers pour semi-remorques » pour 1,6 milliard d’euros et les « pelles hydrauliques sur chenilles » pour 627milliards. Quant aux principaux pays destinataires de nos produits, il s’agit de l’Allemagne (14%), des États-Unis (8%) et du Royaume-Uni (8%).

Commentaires

Intermat : un observatoire pour la zone EMEA

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX