En direct

"Intérimaires et petites entreprises" par Marie-Andrée Chopin

Defawe Philippe |  le 12/02/2008  |  France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Valider

Je suis à la fois choquée et d'accord avec votre article "Trois ans dans peau d'un intérimaire du BTP" qui relate l'enquête d'un sociologue sur les chantiers de gros œuvre parisien.
Contrairement à tout ce qu'on nous raconte pour faire venir les jeunes dans le bâtiment, il faudrait peut-être aussi sensibiliser nos grandes entreprises sur leur image.
Nous les petites entreprises, nous nous engageons auprès de nos salariés. Même si nous avons des intérimaires, nous les traitons comme les autres. Nous avons des rapports humains très proches et il ne nous vient pas à l'idée de les traiter comme des esclaves.
Pouvez-vous faire la différence afin de ne pas pénaliser nos efforts de recrutement et de formation ?
Merci pour votre diffusion
Marie-Andrée Chopin, co-responsable d'une entreprise de 10 salariés dont 2 apprentis

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur