En direct

Intergros valorise les métiers et l’alternance
Le lycée Arago de Perpignan possède le plus important des BTS technico-commercial de France. La formation se déroule en alternance. - © © Philippe Dupayage

Intergros valorise les métiers et l’alternance

Tribune de Michel Mourgue-Molines, directeur général d’Intergros |  le 09/02/2017  |  NégoceApprentissage BTPintergros

TRIBUNE. Recruter et former pour développer sa compétitivité sont des préoccupations quotidiennes pour les  négociants. La formation en alternance est alors un atout incontestable ; d’autant plus performant que les métiers auxquels elle conduit seront valorisés. Une nouvelle mission pour Intergros.

Il n’est pas nécessaire de disposer d’une masse de chiffres pour éclairer une situation. Il est même préférable d’en avoir peu, mais les bons.  C’est là tout l’intérêt de l’enquête conduite par le CREDOC et Pôle emploi sur les besoins en main-d’œuvre (BMO) dans les établissements du commerce de gros et international. Elle nous apprend que 18 % d’entre eux envisageaient de recruter en 2016. Mais elle pointe aussi le fait que 32 % des recrutements sont jugés difficiles. Pour certains métiers, ce taux est bien supérieur. C’est le cas pour les technico-commerciaux : 64 % des entreprises jugent leur recrutement difficile.

L’alternance, outil de formation et de recrutement

Ces difficultés de recrutement peuvent être atténuées par le recours aux contrats en alternance. Parce que l’alternance entre deux lieux de formation - l’organisme et l’entreprise - rend le processus pédagogique plus efficace. Mais aussi parce qu’elle permet d’immerger d’emblée les jeunes dans les situations réelles de travail. C’est à n’en pas douter un moyen d’intégration et de fidélisation des technico-commerciaux.

Pourtant, le BTS technico-commercial reste insuffisamment connu aussi bien des jeunes que des entreprises du BtoB.  A cet égard, l’action du lycée Arago de Perpignan mérite d’être saluée. En ouvrant l’option Energie-Habitat de ce BTS notamment par la voie de l’apprentissage, il œuvre concrètement à son développement dans les entreprises du secteur. Dans sa nouvelle mission d’organisme collecteur de la taxe d’apprentissage, Intergros soutient concrètement cette démarche. En 2016, sur proposition de la FNBM, des fonds libres de la taxe d’apprentissage ont été affectés au lycée Arago pour renforcer son action.

L’alternance, c’est aussi le contrat de professionnalisation. Depuis 2006, près de 8 500 contrats ont été financés par Intergros au bénéfice des entreprises de la distribution professionnelle du bâtiment. Dans ce cadre, ce sont les BTS MUC et NRC qui sont les plus prisés. En revanche, le BTS technico-commercial reste peu utilisé : seulement 1,2 % des contrats visaient ce diplôme. Une belle marge de progression en perspective !

Un objectif prioritaire : valoriser les métiers

Une formation professionnelle est d’autant plus valorisée que le métier auquel elle prépare l’est également. C’est la base. Un jeune ne s’engage dans une voie de formation avec enthousiasme que si les débouchés d’emplois suscitent chez lui un intérêt fort. Mais bien des métiers exercés dans les entreprises du négoce sont encore méconnus. Ils correspondent pourtant à des activités d’un grand intérêt. De plus, ils offrent des possibilités d’évolution professionnelle incontestables.

Alors il faut agir pour promouvoir et valoriser ces métiers. Outil au service du secteur professionnel, Intergros prend résolument sa place dans cette mobilisation en utilisant de manière dynamique la « convention de coopération » conclue avec le Ministère de l’Education Nationale. L’objectif : promouvoir le secteur du négoce et ses métiers. Le moyen : les fonds libres de la taxe d’apprentissage.

Conjointement avec la CGI, Intergros a conclu cette convention pour une durée de 5 ans. De nombreuses actions concrètes sont au programme : l’organisation du « Concours de l’Excellence Commerciale » qui récompense les meilleurs projets présentés par les étudiants en BTS TC (Technico-Commercial),  BTS NRC (Négociation et Relation Client), BTS Commerce International (CI), la participation à des salons de l’orientation et des métiers,  les campagnes de communication dans la presse écrite et audiovisuelle…

Promouvoir le secteur du commerce de gros et ses métiers ; une nouvelle mission pour Intergros. Son objectif : faciliter pour les entreprises l’embauche de nouveaux talents.

A paraître dans le numéro 428 (mars 2017) de Négoce une interview de Cédric Lartigue, coordonnateur du BTS technico-commercial du lycée François-Arago (Perpignan)

Commentaires

Intergros valorise les métiers et l’alternance

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur